Sobriété et cinéma

Hello les Shifters/euses,

Je poste ici une idée qui n’est pour l’instant qu’un tout début d’embryon mais qui grossira peut-être grâce à la communauté (je suis toute nouvelle, dites-moi si ce n’est pas le bon endroit!)

Je pense que le cinéma (et aujourd’hui de la profusion de séries dont nous abreuvent les plate-formes de streaming) est un levier assez puissant pour faire évoluer les comportements sociaux. Je n’ai pas d’étude sociologique à citer pour étayer cette affirmation (je suis preneuse !) mais il me semble qu’un film à succès avec des acteurs populaires peut ringardiser ou valoriser un comportement plus efficacement que n’importe quelle réforme.

J’aimerais creuser un peu dans cette voie et pourquoi pas en faire émerger quelques idées d’actions. Je pensais par exemple partager (dans un format à définir) une analyse de l’empreinte carbone du héros dans les productions récentes, et montrer les choix différents qui auraient pu être faits par le réalisateur sans que ça altère son scénario (pas besoin de polluer pour avoir son happy end!).

J’imaginais aussi, pourquoi pas, un genre de palmarès qui récompenserait les films les plus écologiquement sobres. On pourrait même en faire une petite cérémonie, façon les Gérard du cinéma (les Janco du cinéma :grinning_face_with_smiling_eyes:). Il pourrait y avoir plusieurs catégories - alimentation (le film où les personnages cuisinent le plus), mobilité (le film où l’on marche le plus), numérique (le film où le héros passe le moins de temps à scroller sur Facebook), etc. Perdent des points les films qui valorisent et montrent sous un jour flatteur des comportements qui ne sont plus viables.

L’idée derrière serait d’amener progressivement l’industrie du cinéma à prendre conscience du rôle qu’elle joue dans la fabrication du désir et des modèles sociaux, et des leviers qu’elle a à disposition pour faire évoluer les choses. Je sais bien que l’approche est un peu naïve et que c’est pas demain que Netflix va renoncer à faire du placement de produit, mais ça vaut le coup d’essayer à petite échelle non ?

Et il y sans doute plein d’autres choses à creuser dans cette veine-là !

Suggestions et discussions bienvenues :slightly_smiling_face:

Au plaisir,
Eléonore

2 J'aime

J’aime bien l’idée, ca passerait bien en format video youtube humoristique. Je ne suis pas sûr que d’autres formats seraient adaptés.
Peut-être proposer l’idée à une chaine youtube connue sur le cinema et leur mâcher le travail pourrait permettre à la video d’être vue par le plus grand nombre?

Oui je pense aussi qu’il faut viser un angle humoristique (et surtout pas accusateur ou culpabilisant)
Je vais regarder un peu ce qui existe comme chaîne ciné sur Youtube, à part le fossoyeur de film je les connais pas bien

C’est un sujet qui commence à rentrer dans les cahiers des charges et les critères d’évaluation des diffuseurs, c’est un sujet de discussion au groupe Sustainability de l’EBU EBU Technology & Innovation - Sustainability for PSM auquel je participe, et cela va probablement en faire partie aussi chez Ecoprod www.ecoprod.com

Il y a même des financeurs « activistes » qui conditionnent leur financement à un regard sur le scenario (je n’ai pas de référence, on me la reporté en rdv).

Bonjour à tous, ayant été Directeur de production durant 20 ans et participé à la prod de nombreux courts métrages, documentaires et d’un long métrage, j’ai pu constater l’énorme quantité d’énergie nécessaire pour créer l’illusion de la réalité (lumières, machinerie, transport …) ainsi que l’importante masse de déchets et pollution liés. Le Cinéma, et l’audiovisuel en général sont énergivores ! (Concernant netflix, il faut évidemment y rajouter l’énergie consommée pour la diffusion, ainsi que pour la réception par les spectateurs…)
Du coup créer une oeuvre pour dénoncer cela devrait passer par une stricte sobriété de moyens, faute de quoi cela serait un non sens :slight_smile: Il serait évidemment interessant de pouvoir calculer le ratio entre le coût énergétique/pollution d’un tournage et le gain de prise de conscience du spectateur, mais ce calcul me semble impossible …Disponible évidemment pour en discuter ! A bientôt.