RheEnergise - STEP avec liquide haute densité

Que pensez-vous de la technologie proposée par RheEnergise :

Le fonctionnement est similaire à une STEP : pomper un liquide entre deux réservoirs séparés par du dénivelé.
La différence est l’utilisation d’un liquide de haute densité plutôt que de l’eau : le R-19 est 2,5 fois plus dense que l’eau et pourrait donc fournir plus du double d’énergie à hauteur équivalente.
L’intérêt est donc de pouvoir positionner des STEP avec de faibles hauteurs de chutes : une colline de 100m serait suffisante.
Bref, une solution qui compenserait le problème principal des STEP : le manque de sites adéquats pour les installer.
L’entreprise estime possible de construire 80 000 stations de 5 à 100 MW en Europe avec cette technologie.

J’imagine qu’il manque pas mal d’informations pour se faire une bonne idée de la solution :
Peu d’information sur le R-19 si ce n’est qu’il est non-corrosif.
Pas d’informations sur le rendement.

1 J'aime

L’intérêt de l’eau dans ce genre de technologies est évident, y en a partout, ça ne pollue pas, la pluie aide le processus au lieu de le déranger etc.

En comparant leur processus par rapport au STEP :

  • Il faut un liquide spécifique, donc forcément comparé à l’eau, beaucoup plus cher
  • Il faut que ce liquide soit confiné, donc pas d’inondation de vallée (donc des réserves plusieurs ordres de grandeur moins grandes) et beaucoup plus d’infrastructure pour une puissance/réserve donnée

Il est clair rien qu’en lisant « 80 000 stations » que c’est irréaliste. Il faudrait des quantités de manières phénoménales. Je pense que ce projet est de la même veine que tous ceux de stockage d’énergie par gravité : très cher et très gourmands en matière pour une énergie stockée ridicule

Mon avis est que cette technologie n’apportera pas grand chose

1 J'aime

Je dirais que cela n’a pas de sens de comparer au STEP classique. Si on pouvait avoir plus de STEP on en aurait, c’est juste qu’il n’y a plus de sites dispo ou pas d’acception sociale pour inonder des vallées.

Ces mini STEP avec liquide haute densité doivent plutôt être comparé avec des batteries stationnaires par exemple. C’est du stockage d’appoint court terme (car tu ne peux en effet pas avoir beaucoup de capacité avec des réservoirs enterrés).

Il faudrait donc pouvoir comparer la quantité de matière, le rendement et le coût avec des parcs de batteries.

La techologie n’a jamais sauvé la technologie…

Un produit plus dense, c’est un produit qui a plus de pertes (par friction, par énergie cinétique, etc) donc un moins bon rendement.

Un bon filtre pour trier toutes ces « nouvelles » technos pour sauver le monde serait, je pense, de se demander si la chose existe déjà naturellement (en biologie, dans les paysages, en thermodynamique). Si oui, alors on peut creuser. Ni non, c’est technologiste et pas pérenne, quoi qu’on y fasse.
Celà peut sembler limitant, mais il existe tellement dans la nature…

Sans connaitre la nature du R19, c’est difficile de se positionner.

Néanmoins, je ne vois pas bien le liquide qui pourrait être utilisé massivement sans risque de pollution, à un faible coût etc…
Sur notre planète, l’eau est tout de même un liquide bien sympathique pour faire fonctionner un STEP.

J’ai trouvé un poil plus de détail : le fluide serait composé de fine particules minérales solides en suspensions dans de l’eau en utilisant un tensioactif pour maintenir la suspension.

https://vimeo.com/475397306/description

En recherchant rapidement, il y a pas mal d’études dans le domaine de la rhéologie qui travaillent justement a minimiser la viscosité du liquide en fonction de la nature, forme et proportion des particules en suspensions.

Ce n’est pas forcément exactement le même concept de STEP, mais dans le même genre, un brevet indique pouvoir utiliser de la magnétite (utilisé couramment comme minerai de fer ou pour la fabrication d’aimant).

Bref, à suivre pour plus d’infos, ils ont réussis leur premier round d’investissement et vont pouvoir construire un premier démonstrateur …

Ah, ça me rappelle les lavoirs à charbon la liqueur dense et les cyclones Tromp (pas trump, hein)…
C’est utilisé pour avoir un liquide juste un peu plus dense que le charbon à séparer des cailloux et ainsi le faire flotter dans les impuretés.

Et le tensio actif, well… C’est la raison de la fermeture des derniers lavoirs de minerais européens. Quelques labos étatiques de purification d’or (et/ou d’uranium) les utilisent encore, en milieu confiné. L’entreprise XStrata en a mis un en service en Arménie en 2014, à ma connaissance c’est la dernière réalisation en la matière.

C’est bien qu’ils aient eu leur argent en tout cas, ça va permettre d’aller au bout du truc, un peu comme https://highviewpower.com/ pour le stockage d’air comprimé : en complexifiant une techno avec un meilleur rendement autour des 95%, elle est tombée à un meilleur rendement potentiel autour des 70%, pour un CAPEX supérieur par MWh stocké.

@ChristopheH Le R19 est inconnu dans la table des éléments utilisables en Europe, mais physiquement c’est entre les masses molaire moléculaires des 2 suivants qui sont autorisés :
R14 - Tétrafluorométhane
R20 - Trichlorométhane