Quelques exemples de greenwashing dans des secteurs forcément carbonés

Le plus beau greenwashing du mois. Sponsorisé par un journal belge à grande audience…

Extrait:

A vomir:

Note de modération : ces messages initialement postés dans ce sujet ne correspondaient pas à l’objectif initial et méritent un fil de discussion spécifique.

Dans le même genre :

Allez, je vous spoil la conclusion :
« Natural gas plants are playing an important role in the future of power, enabling reliable, affordable and more sustainable energy »
Rien que ça, on est sauvé :star_struck:

Dans la catégorie Greenwashing, AirFrance dépasse notre immagination ce mois-ci… !
Lancement d’un appel à projets pour remplacer leurs verres à champagne en plastique en cabine Economy… :face_vomiting:

La pub du jour qui désinforme en faisant croire que l’aspect « local ou non » d’un aliment a plus d’impact sur le climat que l’aliment lui-même

Debunk: voyez vous le trait rouge du transport dans l’impact du climat du lait ?

Vive le lait d’avoine ! :slight_smile:

Source:

4 J'aime

Il y a quelque chose qui m’a toujours gêné dans ce graphique mais j’ai du mal à le formaliser et je ne pense que ça remette bcp en cause ta remarque mais je vais essayer de creuser mon point :
Le graphe montre des moyennes et par ailleurs des moyennes mondiales si je me rappelle bien (en tout cas ce ne sont pas des moyennes Belge et d’ailleurs c’est certainement dur d’avoir des données précises partout même si je suppose quand meme que les autres de grandeurs présentés ici sont assez représentatifs de la moyenne mondiale).

Du coup, si on reprend ton exemple (encore une fois mon propos ne s’applique certainement que très imparfaitement au cas que tu cites) :

  • Est-ce que les belges ont un comportement sur le lait proche du comportement mondial évalué par ce graphe. Si le lait est généralement un produit qui voyage peu mais que les belges ont pour tradition d’importer leur lait du Japon (pourquoi pas mais peut-être plus vraisemblament de France ou d’Allemagne) la campagne peut quand même avoir du sens car sur les données belges la part du transport est peut-être différente (encore une fois je doute que les proportions changent du tout au tout).
  • Peut-être aussi que le lait Belge n’entraine pas de changement d’usage des sols alors que le lait importé (je veux dire par là qu’il n’y a pas que le transport qui peut être impacté, même si pour le méthane c’est sur que ça doit pas changer)
  • Plus généralement la moyenne n’est pas le meilleur outil statistique, avoir une idée de la médiane, des quantiles… mais ça complique le message forcément

Du coup j’ai aussi creusé pour trouver d’autres défauts / remarques (mais bon, juste pour essayer d’aller au bout)

  • Si on regarde les données on voit que la part de transport varie de 0% à près de 50%. C’est par exemple 40% pour le sucre de betterave…
  • Je trouve que ne pas mettre les quantités consommées annuellement fausse un peu l’analyse (dans les deux sens) et que choisir d’exprimer en émission par kilo est aussi discutable/incomplet. Peut-on comparer la consommation de manioc, de noix ou de boeuf ? Et bien sur ca serait encore plus pertinent par pays/zone comme dit au début

Voilà, ça ne remet pas tout en cause mais je me demande jusqu’à quel point ça peut nuancer

3 J'aime

Très bon épisode du podcast du Shift sur ce sujet

[Time to Shift] #9 Greenwashing : pourquoi est-il inévitable et comment le repérer ? #timeToShift
https://podcastaddict.com/episode/116717209 via @PodcastAddict

Ils sont très forts chez Apple. On va bientôt les applaudir des économies à peine déguisées qu’ils arrivent à faire derrière des considérations environnementales. Dans ce cas-là, réduction du coût (pour l’entreprise pas pour les clients et oh, faut bien rentabiliser le « 5G compatible » de l’iPhone 12) et réduction de l’empreinte carbone vont certes dans le même sens, mais c’est se moquer du monde d’appuyer sur ça sans remettre en cause la durée de vie des téléphones (ou sans mentionner le fait qu’il faut essayer de les garder le plus longtemps possible) qui est bien sûr d’ordre 1 par rapport à tout le reste. S’ils disent que supprimer les accessoires représente 450 000 voitures d’économie carbone, je préfère pas imaginer leur empreinte carbone sur tout le reste.

2 J'aime

Nice catch Bon Pote !

Par curiosité, j’ai quand même répondu au sondage, et les gens sont décevants, ils ne sont que 6 % à avoir trouvé la bonne réponse ! :smile:

Réponse

1 J'aime

Bon, là, c’est un secteur qui n’est pas « carboné du premier ordre », mais qui a un impact énorme dans les coulisses. Bref, Colruyt s’autocongratule de ses avancées innovantes en ce qui concerne l’emballage de ses aliments… Ca me donne un peu d’espoir de voir les commentaires des gens et ça me fait presque rire de voir leurs réponses à certains commentaires… Je me demande comment se sentent les pauvres dames dont le job est de répondre…

https://www.facebook.com/colruytgroup/posts/4597024226992970

Deux exemples de greenwashing qui se font largement retoqués dans les réactions, c’est peut-être un message d’espoir ? Bon après ils peuvent réagir en arrêtant de communiquer sur ce créneau (et auquel cas je ne sais pas si on est gagnant) ou bien en tentant de proposer des actions plus concrètes… ou bien sans rien changer en se disant que ça passera quand même ?

2 J'aime