Quelle banque "Shift friendly"?

Ce n’est pas ma petite épargne personnelle qui fera changer les choses mais c’est décidé, je quitte ma banque pollueuse et immorale pour une banque éthique et Shift Project friendly. Ok, mais laquelle ? Vers quelle banque se tourner pour mon compte courant et mon petit livret A ?

Je connais vaguement la Nef et le Crédit Coopératif mais auriez-vous des retours sur ces banques ? Dans un autre fil j’ai vu @michelB parler de Triodos, qu’en pensez-vous ?

J’ai lu un article où ces 3 banques sont citées, parmi quelques autres, et la Nef est particulièrement portée aux nues. Rien de surprenant quand on voit qu’ils sont allé interviewer la responsable communication de la Nef, mais personne chez ses concurrents ! Sans mauvais jeux de mot, difficile d’y accorder trop de crédit…

Le Crédit Coopératif est ma banque depuis quelques années, j’en suis très satisfait. Le seul (tout petit) bémol est qu’ils sont peut-être un peu moins réactifs que d’autres banques : demande de rdv ou contact téléphonique plus long à obtenir (mais les frais sont inférieurs). C’est tout à fait anecdotique de mon point de vue, car l’essentiel n’est pas là.

Personnellement je choisirais la banque sur ce qui est réellement financé. Beaucoup de ces banques sont tentées d’investir massivement dans les ENR.

Triodos est la banque plébiscitée par Gaël Giraud. Elle finance surtout des projets d’énergies renouvelables, et je dirais même éoliens (mis en avant sur le site : https://www.triodos.be/fr/professionnels/energies-renouvelables). Donc je ne suis pas sûr que ce soit dans la vision du shift.

Ensuite, concernant la Nef, il y a un détail des projets financés dans leur rapport annuel. Elle finance à plus de 50% de projets pour une alimentation bio, ce qui me semble cohérent avec le shift.

Enfin, la particularité de ces banques est qu’elles ne rémunèrent pas l’épargne. C’est ce qui leur permet de financer des projets solidaires. En parallèle je pense donc qu’il peut être intéressant de se tourner vers des prêts à taux 0 comme sur Babyloan.

3 J'aime

Même si on s’éloigne un peu des préoccupations du Shift, un autre point évoqué par Gael Giraud dans son interviwe Thinkerview de cette semaine, c’est l’aspect « Too big to fail » des 4 plus grosses banques françaises : si l’une d’elle fait faillite, on ne pourrait pas rembourser les comptes courants des clients car ils sont trop nombreux et il n’y aurait pas de quoi payer tout le monde. Et paradoxalement ça leur apporte un moyen de chantage énorme pour se faire renflouer par l’état par d’autres moyens à chaque fois. Donc quitter ces 4 grandes banques (au moins) est déjà une bonne idée.

Je me demande à quel point cela peut exercer une pression sur les banques, vis-à-vis de plusieurs points :

  • impossibilité d’ouvrir un compte courant : le salaire & prêts restent liés au compte courant : barrière systémique / étatique. On est obligé d’être lié à une banque systémique
  • il faut accepter une non rémunération de l’épargne : donc combien de personnes y vont ? quel pourcentage de leur patrimoine ?
  • le risque est plutôt lié à l’épargne (assurance vie notamment) plus que les comptes courants

Donc oui je suis convaincu que ça reste une bonne idée. Je suis tout de même dubitatif de l’impact que cela peut avoir sur les banques too big to fail. Pour moi c’est plutôt une démarche positive de vouloir participer à une économie sociale et solidaire.

Oui, là aussi le changement est difficile, on peut certainement faire le parallèle avec les actions contre le changement climatique, c’est un petit geste individuel et ça ne fera pas changer la situation du jour au lendemain mais chacun doit faire sa part.

Concernant la non rémunération de l’épargne une (demi ?) boutade de JMJ avait été de dire que le placement le plus écologique pour un citadin c’était de brûler son argent… En tout cas avoir une épargne fortement rémunérée est certainement synonyme d’un fort impact GES : de même qu’il faut certainement accepter de payer plus cher pour avoir de l’alimentation de meilleure qualité et avec moins d’impact, il faut certainement accepter d’avoir de l’épargne moins rémunérée pour qu’elle ait ces qualités.

2 J'aime

Tout à fait d’accord avec Pascal.
Merci pour vos réponses, je vais aller voir du côté de la Nef ou du Crédit Coopératif.

du côté des placements/investissements, il y a lita.co aussi. On y choisi directement les projets que l’on souhaite financer, en fonction de nos affinités et du type de rémunération (actions, obligation, défiscalisation…). En gardant toujours en tête : si le projet soutenu fait faillite, tu peux perdre ta mise, y compris pour les « obligations » (c’est ce risque qui justifie les rémunérations plus élevées).

Perso, je trouve le concept intéressant, pour diversifier un peu son épargne, et soutenir directement des projets qui correspondent à notre vision des choses.

1 J'aime

Non, mais au moins Triodos ne met pas 1 euro dans les projets fossiles.
Et si vous vous renseignez vous verrez que c’est assez rare pour une banque !

(oui je suis client chez eux :slight_smile: )

Il y avait aussi deux autre avantages évoqués par G. Giraud (que je n’ai pas vérifié mais ça doit être faisable): 20% de fonds propres là où les banques françaises sont à 3% et un ratio de salaire entre le min et le max d’un facteur 5. De mémoire la Nef avait aussi une politique salariale de ce genre (bon, l’interview que j’ai vue date un peu).

Après, est-ce que si tous les clients de BNP allaient chez Triodos, Triodos pourrait continuer a être aussi bon sur ces 3 aspects ou bien le passage à l’échelle ne tiendrait pas ?
(mais ça n’est pas une raison pour ne pas changer, d’autant qu’il y a de la marge, bien sur)

1 J'aime

Comme on compare entre banques solidaires écolo etc, il y en a certaines qui investissent dans les énergies fossiles ?

La majorité des banques investissent encore dans les énergies fossiles, bien plus que dans le renouvelable contrairement à ce qu’elles affirment.

Tu trouves un rapport et un classement ici:

Oui ! Mais sur les grandes banques traditionnelles. C’est normal après tout puisque ça fait tourner toute l’économie, et que les profits sont historiquement énormes (bon maintenant ça se discute je suis d’accord).

Trois néo banques engagées viennent de se monter sur ces sujets la :

  • Hélios
  • OnlyOne
    _Greengot
    Je vous invite à aller les découvrir

Ça a l’air intéressant. OnlyOne est un peu vague sur ce qu’ils financeront… J’ai pré-commandé une carte chez Helios qui ne sont pas uniquement focalisés dans une opposition ENR/énergies fossiles comme c’est souvent le cas, mais qui promettent aussi d’exlure le financement de projets dans la monoculture agricole ou l’élevage intensif par exemple, et promeuvent la production locale et l’agriculture régénérative. Et ils ne sont pas opposés au nucléaire contrairement à Greengot (pas encore en tout cas) :wink:

Greengot : leur service n’est pas encore dispo. Ce n’est que des « pre-inscriptions ». Je sais pas où ils en sont, ms qd leur associée est passée sur slack il y a qq mois : ça m’avait plus l air d un projet étudiant en ecole de commerce que d’une banque opérationnelle…

Perso j’ai opté pour titiller la bete😊

BNP propose un bilan carbone avec l’appli mobile.

Je leur ai ecrit pour leur dire bravo :clap:

Mais j’ai ensuite demandé un bilan carbone de mes placements. Car je ne peux continuer a fzire des efforts sans travailler également sur mon épargne :partying_face:

La il mon fait une réponse bateau et je leur ai dit que cela ne convenait pas du tout tout…

Si tt le monde fait ainsi, ca va commencer a les faire suer :blush:

3 J'aime

@QHouset Pour le compte courant (allégé car peu chargé en CO2), il sera prochainement possible d’en disposer via https://www.helios.do :smiley:

Bonsoir,

Au-delà du choix de la banque, dès lors qu’on commence à avoir un peu d’épargne, se pose la question de quoi en faire. J’avais posé la question à JMJ directement lors d’une soirée avec les internautes et il avait eu la gentillesse de choisir ma question et d’y répondre: son avis n’était pas « brulez votre argent » mais il parlait de mémoire d’acheter par exemple des forêts il me semble mais je n’avais pas eu malheureusement de réponse très concrète (manque de temps certainement).

Je vais vous donner mon avis personnel :

  • Investir dans du locatif ancien à rénover en ville, plutôt dans les quartiers « populaires » mais que vous rénovez (ou faites rénover) parfaitement (avec l’art et la manière qui va bien quand on a les convictions qui sont les nôtres: du durable au sens « longue durée de vie »), et loué en dessous du prix du marché (aspect social. Je détaille pas mais il existe différents modèles pour faire ça bien tout en étant raisonnablement rentable). Maître mot: ne jamais acheter dans le neuf pour de la défiscalisation… Et ça prend du temps… (si vous déléguez tout, vous ne maîtrisez pas la manière dont c’est fait, et ça sera pas fait d’une façon Shift-compatible). Je compte une journée par mois par logement loué (hors période de travaux).
  • Investir sur des plateformes de financement participatifvous choisissez individuellement les projets que vous souhaitez soutenir (avec vos critères de Shifter évidemment…). Il en existe plusieurs, certaines plus orientées que d’autres dans divers domaines (ENR pour ceux que ça bôte, PME, agriculture bio et locale, ou agroalimentaire, immobilier…) ou au contraire généralistes… Comme indiqué plus haut pour l’une d’entre elle, il y a évidemment le risque que la boite que vous avez financé fasse faillite et ne vous rembourse pas ce qu’elle vous a emprunté, d’où la nécessité de diluer le risque en investissant sur plein de projets (voire plein de projets sur plein de plateforme) chaque fois une petite somme, plutôt qu’une grosse sur un petit nombre de projet. A noter que ça aussi ça prend du temps… (pour être à l’affut des prêts « intéressants », au moment où ils arrivent, et pour suivre et réinvestir les remboursements)
  • Plus orienté « action », il y a aujourd’hui à ma connaissance, 2 ETF (Exchange Traded Funds) basés sur des indices à vocation « bas-carbone ».
    L’un est basé sur une étude de Carbone 4 qui investit sur les 100 entreprises européennes (parmi l’EURO Stoxx 600) qui sont les moins carbonées de leur domaine (donc il y a de tous les domaines, y compris pétrole notamment) mais on prend les meilleurs (Stratégie dite « Best-In-Class »). Un article sur cet indice sur le site de Carbone 4 (récent !): http://www.carbon4finance.com/analyse-lc100-coronavirus
    L’ETF est tenu par une filiale de la BNP: BNPP EASY LOWCARB (LU1377382368)
    Le second est basé sur une approche différente. Il sélectionne les entreprises européenne en fonction de leurs objectifs et engagements de réduction de leurs émissions de carbone au regard des accords de Paris. Il est nettement plus récent et si je devais résumer, là où le 1er évalue en fonction des performances actuelles de chacun (avec réévaluation annuelle) en excluant personne, le 2nd commence par exclure un certain nombre de secteurs, puis évalue les performances et les engagements de chacun pour établir son classement. A tel point que sur les 25 premières lignes de chacun des 2, il n’y a que 11 entreprises en commun…
    Ce second ETF est tenu par une filiale de la Société Générale (Lyxor): Lyxor S&P Eurozone Paris-Aligned Climate (LU2195226068)
    A ma connaissance, ce sont les deux seuls fonds passifs qui ont pour ambition première de favoriser les entreprises avec une stratégie « bas carbone ».
    Il existe de nombreux fonds actifs qui prétendent plus ou moins avoir cette ambition (parfois parmi d’autres…) mais comme avec tout fond actif, là, vous remettez les clés du camion à une équipe d’analystes financiers qui font avec leurs choix avec leurs critères propres et les résultats sont alors très dépendant de la pertinence de ces décisions (par opposition à un indice qui est fixé par un algorithme déterministe et connu à l’avance)
    Gros avantages de cette solution: une fois que vous avez choisi votre stratégie, ça ne prend que très peu de temps (chaque mois vous mettez sur votre PEA ou CTO votre épargne du mois, soit 5 min pour faire votre virement. Puis vous passez votre ordre d’achat - 1 seul - selon la stratégie que vous avez choisie, soit à nouveau 5 min) et vous bénéficiez d’un rendement qui est approximativement celui de la bourse avec un petit bonus car, comme démontré par Carbone 4, ce type de stratégie a un petit avantage concurrentiel par rapport à la moyenne « a priori » sur le long terme. Et sur le long terme (>8ans), c’est ce type d’investissement - les actions - qui a le meilleur rendement. Vous me direz « ce sont les tendances historiques mais à l’avenir, on en sait rien »: c’est exact… mais si la bourse effondre sans remonter derrière (ce qui est possible dans le monde qui vient), alors c’est que les autres classes d’actifs (obligations, matières premières, métaux précieux, immobiliers, etc) risquent de s’effondrer aussi…

In fine, si vous avez le temps (et l’envie !), une combinaison des 3 est à privilégier (avec un avantage de diluer le risque). Si vous n’avez pas le temps (ou pas l’envie), la 3ème seule est à envisager.

{Disclaimer: Je ne souhaite dans ce post faire la promotion d’aucun instrument financier. Je ne vous recommande pas quoi que ce soit. Vos investissements doivent être en regard de votre situation financière personnelle et vous devez toujours avoir conscience que vous pouvez à tout moment perdre tout ou partie de votre capital initial, ou ne pas pouvoir récupérer votre argent au moment où vous en avez besoin}

6 J'aime

Pour revenir au topic, PAS la Société Générale.
Encore client de cette banque (…), j’ai reçu sa « gazette » (journal de communication auprès de ses clients) il y a quelques temps. J’ai été espanté/estomaqué de voir qu’ils se gargarisaient de « réduire de 10% d’ici 2025 [leur] exposition globale au secteur de l’extraction du pétrole et du gaz ». Les bras m’en tombent encore !