Quel sont les 4 roues les moins cher, avec la plus faible consommation?

JMJ parlait d’un plan 2L/100km. Je me posais la question de l’offre actuelle de véhicules homologués en France, et de la faisabilité de motorisations à consommation réduite qui ne sont pas forcément électriques, l’électrique restant cher.

On peut penser aux véhicules sans permis, mais il existe un gouffre entre une voiture bridée a 45km/h et une autre voiture limitée à 130km/h: je pourrais personnellement me contenter d’une voiture limitée à 70km/h, mais 45km/h semble beaucoup trop lent. Il semble difficile de vendre un tel véhicule.

Je suis aussi assez surpris qu’en France, il n’existe pas de motorisations inférieures a 1000cm3. Connaissez vous des véhicules neufs à 800cm3 ou moins qui sont homologués pour les routes nationales? La sécurité des automobiles est aussi un problème, car un petit véhicule est dangereux car il semble amortir moins les chocs.

Je serais personnellement près à acquérir un véhicule limité a 80km/h, s’il est moins cher.

Qu’en pensez vous?

Il y a un vide juridique et fiscal entre les cyclo et les voitures en France. Soit on est bridés en dessous de 50km/h, soit on doit être capable d’aller sur autoroute. Il y aurait une place pour ce type de véhicules limité à 90km/h qui sont spécialisés dans leur usage mais qui sont beaucoup plus sobres.

Un concept car Valeo a également été présenté au CES (Consummer Electronic Show de Las Vegas)


7500€ pour une voiture 100% électrique de ville

La Chine pousse fort pour ces voitures 100-100 (100km/h max, 100 km d’autonomie) qui rentre dans leur législation imposant à chaque constructeur 25% de véhicule tout électrique dans leurs ventes :

Est-ce que ce genre de véhicules 100-100 vous parlent ?

Pour information, ces voitures utilisent des moteurs électriques 48V, très semblables à ceux des alterno-démarreurs des voitures équipées de stop&start (qui s’arrêtent toutes seules au feu rouge). Dès qu’on vise des performances autoroutières, on doit passer à des moteurs 400 voire 800V qui requièrent de multiples équipements électroniques supplémentaires et des habilitations pour l’entretien. Le prix fait forcément un bond (la Zoé commence à 32000€ avant bonus).

Très intéressant ce véhicule, ca repond a beaucoup de mes besoins.

Dommage qu’ils ne l’ont pas encore commercialisé…

Lorsqu’on voit la réaction de beaucoup de conducteurs face aux 80km/h et aux 110km/h, on comprend pourquoi ces véhicules n’auraient pas de succès, mais en meme temps ca reste une grosse opportunité de marché.

On a aussi l’impression que beaucoup de conducteurs cherchent la performance, que c’est le principal trait de différenciation, la seule vraie chose ou les constructeurs veulent se démarquer.

Quid de la Twizy limitée à 80kmh ?
Le seul hic c’est qu’elle n’a que deux places.

Je profite de ce sujet pour signaler que l’électrification de véhicules thermique est une réponse adaptée, car elle évite l’émission de CO2 dûe à sa fabrication, et que son coût peut être limité grâce pour l’instant aux aides gouvernementales.
Dispo pour en parler, je monte une boîte sur le sujet :wink:

2 J'aime

La twizzy reste tres chere

Oui j’ai entendu parler de l’électrisation, mais ca reste marginal et il faut faire la démarche d’avoir un véhicule thermique. La question de la garantie et de l’entretien se pose.

Il serait plus intéressant de racheter des voitures d’occasion en grande quantité, les électriser et les revendre. C’est sur qu’il y a une grosse opportunité sur le sujet, mais au niveau normes, sécurité et assurance, ca reste flou.

Les constructeurs créent des nouveaux véhicules, et forcement ca prend du temps d’etre competitif a cause de couts d’echelle, a cause de la faible demande, du cout des batteries, et de la faible performances des véhicules, qui limitent l’interet des acheteurs.

Genre ce sujet? Ca semble en effet intéressant non?


1 J'aime

Un inconvénient de la Twizy et de l’Ami c’est qu’elle n’entrent pas dans la catégorie véhicule donc elles ne sont pas éligibles aux 6000€ de subvention pour les véhicules électriques comme la Zoé. Du coup, elles ont du mal à être accessibles et les volumes faibles n’aident pas.

Si on avait une catégorie voiture de ville avec des aides associées, je pense qu’il y aurait pas mal de gens intéressés. Ca n’est pas la direction prise par le PTEF qui s’oriente plutôt vers un nombre réduit de véhicules polyvalents et non spécialisés pour la ville.

genre ca ?

la Zoé commence à 32000€ avant bonus

On trouve quand même de très bonnes occasions à <13000€, par exemple https://www.lacentrale.fr/auto-occasion-annonce-69106790885.html

J’ai acheté la mienne dans ces prix en janvier 2019, et j’en suis très satisfait (usage urbain et autoroute).

Et puis pour en revenir à la question du thread, 2L/100 km c’est environ 20 kWh/100 km, la moyenne de consommation d’une Zoé sur autoroute :slight_smile:

En effet, par contre je ne pense que pas ce soit dû à l’économie de masse mais plutôt à l’efficacité du moteur électrique par rapport au thermique (après bien sûr reste à vérifier que la façon de produire l’électricité est carbone-compatible).

  • la twingo-smile de greenpeace (jamais commercialisée à 3.3l/100)
  • Le podbike (7.000 €)
  • la microlino (12.000€)
  • la XL 1 (mais elle n’existe plus sinon 0,9l/100 pour 110.000€ => EZ)
  • l’aptera (34.000€)
  • les twike (mais ca coûte un pont)
    twike 3 = 15.000
    twike 5 = 40.000€ (oui madame ! :exploding_head:)
    dans la même veine le Raht Racer à 35.000€
1 J'aime

Bien sûr, la chaîne de transmission électrique est bien plus efficace que celle des motorisations thermiques.

De manière générale, j’ai du mal à voir comment les véhicules thermiques à <3L/100 km peuvent avoir un réel intérêt à l’usage : les petites motorisations sont adaptées aux véhicules citadins, qui dans la plupart des cas peuvent être remplacés par le vélo ou le transport en commun. Le jour où il faut déplacer des meubles, louer une fourgonnette suffit amplement. En outre, les zones à faible émission se développent dans les centres villes, ce qui par définition exclut les véhicules thermiques de toute façon.

Sur les trajets extra-urbains et autoroutiers, ces petits véhicules ne peuvent malheureusement pas garantir le même niveau de sécurité (à moins qu’on réduise les limitations de vitesse, coucou Convention Citoyenne et les pots de yaourt de Philippe Bihouix). C’est à mon avis la principale raison de leur impopularité aujourd’hui, et c’est l’obstacle le plus important. Et si on veut vraiment une voiture individuelle en milieu urbain, une voiture électrique (une Zoé 22 kWh d’occasion commence à 6500€) est mieux adaptée.

Enfin, ce qui consomme le plus c’est l’accélération, la « pêche », le coup de boost qui permet de doubler les camions en montée. Quand je parle de consommation de carburant avec amis ou collègues (OK ça fait un échantillon bien biaisé de 10 personnes), ça a l’air super important, et à consommation primaire égale, une voiture électrique fait bien mieux.

À part le prix, quels sont les arguments en faveur des véhicules thermiques faible consommation ?

L’autonomie est un frein majeur des véhicules électriques et une des raisons de leur prix. Trouver une borne de recharge aussi.
Quand on aura la recharge rapide sur des véhicules grand public et qu’on trouvera facilement des bornes autour de soi, alors on pourra se passer des véhicules thermiques faible conso. Mais pour la période 2025-2035, je pense qu’on sera content de les avoir.

2 J'aime

Je doute qu’il soit possible de produire assez de véhicules électriques. Lorsqu’on ne peut pas remplacer un thermique par l’électrique, on devrait penser a réduire la consommation. Encourager l’électrique c’est bien, mais ca devrait aussi s’accompagner a une reduction de consommation. On peut faire les deux.

2 J'aime

C’est bien le problème, à part en GES, le véhicule thermique reste supérieur à l’électrique dans tous les domaines ou presque, bien sûr en autonomie mais aussi en temps de recharge, en charge utile, en fonctionnement aux limites (températures), en réseau de maintenance, en fait en expérience cumulée. pour toutes les zones peri-urbaines, en montagne, à la campagne, dans les villages, etc. le petit véhicule thermique a bien des attraits. Et n’oublions pas que le prix est tout de même un argument décisif. En fait on retrouve presque le cahier des charges de la 2CV de 1936 !

1 J'aime

Merci pour les réponses !

Je partage la vision d’@Erwan_ETIENNE, ces véhicules assureront la transition vers le zéro émission.

Je ne comprends pas l’argument de l’autonomie, il faut vraiment devoir faire plus de 200 km par jour pour que ça devienne intéressant, mais les véhicules basse consommation ne sont pas fait pour partir en vacances.

@PorteFenetre donc c’est une question d’échelle, l’électrique n’est pas déployable assez rapidement, c’est probablement la meilleure raison, on aura encore besoin de thermique dans les prochaines 10-20 années :+1:

@MBJ j’ai du mal à être d’accord avec vos arguments, le thermique n’est pas du tout supérieur, surtout celui dont on parle ici (voiture légère à 3 L/100 km).

  • D’abord le « vrai » temps de recharge d’une voiture électrique c’est le temps de brancher la prise. Encore une fois, je ne pense pas que les 4 roues basse consommation soient faits pour traverser la France, donc on ne parle pas ici d’attendre une heure, maximum deux, de charge rapide sur une aire d’autoroute vs. faire le plein en 5 minutes. Et même si c’est le cas, je choisis l’électrique.
  • La charge utile d’une K-car plus importante que celle d’une e-Golf/Zoé/Soul EV/Ioniq… ?
  • Sur les limites de température OK, on peut perdre jusqu’à 30% de l’autonomie en cas de canicule ou de grand froid, sans compter la dégradation de la batterie à long terme. Ça laisse tout de même 180 km à une Zoé dans le pire des cas (selon ce site).
  • En réseau de maintenance, vu qu’il y a très peu de pièces mobiles sur une électrique, il n’y a donc pas grand chose à prévoir (à part des choses couvertes par tous les garages : filtres, pneus, carrosserie…) je ne vois pas l’avantage du thermique ? Je vis dans un village (dans une rue de 15% de pente btw) avec une Zoé et le garage local sait très bien faire les révisions.
  • En fait même la question du coût est discutable. La recharge à 0.15€/kWh (2.70€/100 km) coûte moins cher que pour le thermique (1.30€/L * 3 L/100 = 4 €/100 km).
  • Enfin, « à part en GES » -> là non, les émissions de particules locales, d’oxydes d’azote, de précurseurs du smog l’été (NMVOC), de bruit, et la consommation d’énergie primaire… sont à ajouter à la liste. Le seul désavantage serait le besoin en matériaux (lithium, cobalt, cuivre…) ainsi que les impacts de l’électricité dans certains pays, mais le profil environnemental d’un VÉ est largement meilleur que celui d’un VT.

Je vous invite à essayer, vous serez agréablement surpris :slight_smile: (ce papier montre d’ailleurs qu’un essai de 3-5 minutes double la probabilité d’achat d’un VÉ).

2 J'aime

Argl…je suis démasqué ! il est vrai que j’ai un penchant pour l’auto traditionnelle à moteur thermique, question de génération et de culture, j’ai même eu une Porsche avec laquelle j’ai fait du circuit c’est dire !
Donc je ne suis pas objectif c’est certain, maintenant pour reprendre les arguments l’un après l’autre :
Commençons par préciser que les comparaisons sont à faire avec une auto thermique qui reste à concevoir et qui n’est pas dispo sur le marché, j’en fais un (mon) cahier des charges ci-dessous :
Masse : 600 kg
Motorisation : bicylindre de 30 cv
Vmax : 130 km/h
Conso : 2.5 l/100 km
4 places

  • sur la pollution oui c’est vrai j’ai complètement oublié les autres polluants, il n’y a pas que le CO2, cependant comme je l’ai indiqué un petit modèle thermique sera plus adapté à la campagne/montagne qu’à la ville, donc les phénomènes de concentration de polluants sont négligeables
  • autonomie : un petite auto thermique aura environ 800 km d’autonomie, on pourra tourner autour du pot 107 ans c’est quand même mieux que les 150/200 km si tout va bien des petites E-car. Or il n’est pas nécessaire de traverser la France pour faire A/R plus de 150 km, j’habite dans le Gard par exemple je ne pourrais même pas atteindre les limites du département. Parfois quand on part le matin de chez soi on ne sait pas combien de km on va faire, on appelle çà la liberté…or on est pas sûr de trouver une borne en cas de besoin, si on la trouve il faudra s’occuper 1/2H, à destination on est pas sûr de pouvoir recharger car si la personne qu’on visite habite en appart on a en général pas accès à une prise, s’il y a des travaux et qu’on doive faire un détour de 20/30 km cela peut s’avérer fatal (on doit vraiment avoir l’air con arrêté au bord de la route avec sa E-car), etc. bref il y a deux composantes, une pratique et une philosophique.
  • sur la charge utile c’est mathématique, à structure équivalente une thermique n’emporte pas de batteries, donc sa charge utile augmente. Il y a aussi que les petites autos électriques ne peuvent pas tracter (s’il y a une exception elle confirmera la règle).
  • sur la maintenance oui au final avantage à l’électrique car il y a moins d’entretien et ce qui est à faire n’est pas principalement spécifique (pneus, freins, etc.)
  • concernant le coût il n’y a pas photo, Dacia peut sortir un petit véhicule thermique comme défini plus haut à 5000 euro alors que la moins chère des électriques vaut 4 fois ce prix, il va falloir en faire des bornes pour rattraper la différence !

Pour faire un raccourci à la JMJ je dirais l’E-car pour les bobos, la 2CV pour les GJ (à la serpe le raccourci, j’assume :-))

Merci pour la « déclaration d’intérêt », c’est à votre honneur :slightly_smiling_face:

Il y a en effet quelques soucis pratiques pour l’électrique, qui disparaîtront dans les décennies à venir. Par exemple les nouveaux parkings en France doivent être équipés pour charger des VÉs depuis 2017:

L’obligation de pré-câbler une partie du parking des immeubles neufs en vue de l’installation d’un point de recharge s’étendra ainsi dès 2017 à tous les bâtiments d’habitation, de bureaux, mais aussi aux services publics ou encore aux ensembles commerciaux

C’est vrai qu’une batterie de 300 kg entame bien la charge utile d’un véhicule. Et le TCO d’une petite thermique doit en effet être un peu inférieur à une électrique (mais j’ai du mal à croire que c’est tant que ça, le coût de l’énergie/maintenance doit rééquilibrer cette différence à terme).

J’avoue qu’un reboot de la 2CV ferait plaisir à voir :slight_smile:

1 J'aime