Que faire de tout cet argent?

Une idée un peu étrange m’est venue, alors je la partage aussi (après tout, c’est la période de Noel).

D’ici peu le système de cotisation va être remis en place et l’association des shifters va donc crouler sous les cotisations. Pour autant elle arrive à vivre actuellement alors que le suivi des cotisations n’est pas en place, donc je me dis que nos dépenses actuelles sont maitrisées…
Avec l’arrivée massive de ces cotisations, certains projets vont pouvoir être boostés mais on sait que ces projets nécessitent surtout d’engagement des shifters, de temps pour rédiger, réfléchir, communiquer… donc tout cet afflux d’argent ne va pas y passer !

Du coup, moins de 2 jours de Noel, que feriez vous de cet argent si vous étiez au CA :slight_smile:
(bon, je suppose que mes prévisions ne sont peut-être pas totalement exactes et que les membres du CA ont certainement aussi pas mal d’idées déjà dans leurs cartons, mais ne brisons pas le rêve)

J’ai déjà vu passer sur le forum des idées du type investissement vert ou le fait de sponsoriser des vidéos de JMJ pour qu’elles soient plus visibles… Avez-vous d’autres idées ?

J’en profite pour aussi évoquer une qui m’a traversé l’esprit : les shifters pourraient devenir mécènes du Shift Projet et financer certains de ses projets (un peu comme le PTEF, mais via l’association) !

A vous :wink:

4 J'aimes

Sponsoriser des post Facebook en liens avec le PTEF, la Big Review, JMJ, la sobriété en général me semble être le meilleur moyen de toucher plus largement le grand public.
De plus, les publicités Facebook ont l’avantage de pouvoir choisir facilement le public de destination (âge, localisation, centre d’intérêt…) donc c’est possible de toucher des populations bien choisies.

3 J'aimes

Une partie sera absorbée par l’augmentation des moyens de structuration par des outils nécessitant un budget (site, système de visio, etc.) pour répondre à l’augmentation du nombre de membres.

Je prévoirais une procédure d’intervention dans les frais d’organisation des groupes locaux ou autres événements bien cadrés destinés à organiser les Shifters ou promouvoir les travaux du Shift Project.

Et je soutiens la promotion de publications sur les réseaux sociaux !

pareil : promotion de contenu sur les réseaux sociaux, donner des moyens aux groupes locaux pour la location de salles par exemple, financer des outils pour mener à bien nos projets (matériel pour conférences, comptes zoom payants, etc). pourquoi pas l’embauche de cdd/stagiaires/services civiques pour donner un coup de boost à certaines activités de l’asso, ou aider à la structuration?

2 J'aimes

Les objectifs ambitieux du Shiftproject nécessitent, pour être atteints (on peut toujours espérer), que de très nombreuses consciences s’ouvrent aux réalités de notre monde et aux visions tout à fait novatrices défendues avec courage, persévérance et pugnacité par JMJ. Compte tenu de l’enjeu, une très forte communication est nécessaire pour faire bouger les esprits et les politiques sociétales. Cette communication est fortement consommatrice de temps de travail humain : formations, études, recherches, échanges, publications, création de banques de données, etc. Il faut y rémunérer des hommes et des femmes qui s’y consacrent. Tout cela a un coût. Donc ………

Payer le réveilleur pour qu’il fasse une belle vidéo de vulgarisation sur le TRE
:crossed_fingers::crossed_fingers::crossed_fingers:

  1. comprendre le problème
  2. trouver des solutions
3 J'aimes

Le problème peut/devrait être posé dans l’autre sens. Que souhaitons-nous faire ? Est ce que cela coute de l’argent ? Si oui, il faut trouver des ressources financières, les cotisations n’étant qu’une source de financement parmi d’autres.
C’est souvent préférable de partir des besoins et des projets que de se demander ce qu’on peut faire avec son argent. :slight_smile:

4 J'aimes

Créer un média The Shifters, mais le budget nécessiterait des ressources bien plus importantes que les cotisations. Le tout en résolution limitée :

  • articles (texte)
  • reportages Shiftés (360p)
  • chroniques Shiftées (audio)
  • interviews Shiftées (audio / 360p)
  • courts métrages Shiftés (360p / 720p)

Un jour un ami m’a dit « ça ne changera que quand ce sera à la mode ». Il faut alors créer la mode Shifters pour aider à Shifter ! Un média positif, motivant qui évite le côté moralisateur mais qui responsabilise tout de même. Un savant dosage et un travail colossal à la portée des Shifters.

4 J'aimes

Idées de courts-métrages nécessitant un travail scientifique et une étude sociologique très importants : « une journée avec »

  • +6°
  • +4°
  • +2°

Anxiogène ? Peut-être un peu mais on pourrait ajouter un message indiquant que : ces projections peuvent être évitées (pour le 6 et 4 en tout cas) avec la mise en place d’une vraie politique de décarbonation de notre économie respectant les accords de Paris.

4 J'aimes

Et en mettant en perspective un monde après décroissance volontaire ?

Yes @ds.laetitia ! Les 1,5° étant déjà très très compromis, la décroissance volontaire ne correspondrait-elle pas à +2° (déjà bien catastrophique) ?

En tout cas la mise en exergue des différences liées à seulement qq degrés peut être vraiment intéressante.

1 J'aime

Vu de ma fenêtre, les idées portées avec talent par JMJ ont surtout besoin d’être déclinées en modules TRES grand public, encore plus qu’elles ne le sont déjà (celui sur l’hydrogène, et celui en quelques pages sur les arguments habituels contre le nucléaire sont deux très bons exemples).

En écrivant ce message, je pense à une forme rigolote du type de : « l’énergie pour les nuls »…celui là est déjà pris, mais l’esprit est de parler à un enfant de 15 à 25 ans, qui ne sait pas grand chose, ni de l’économie, ni de la science et qui, par défaut, attrape au vol les approches simplistes et fausses qui circulent sur internet (en particulier) ou dans la presse d’opinion.

Cela pourrait s’appeler, par exemple :
-Pourquoi je peux aimer le nucléaire et ne pas avoir honte ?
-Pourquoi je doute de l’éolien, sans être devenu fou ? (ou le contraire)
Etc…
Des faits des chiffres, simples, des chaines de causalités et l’étude de toutes les chaines en synthèses simplifiées mais complètes.

L’enjeu est que les électeurs (c’est à dire 100% de la population de 18 ans et+) aient des outils simples pour sortir du « c’est compliqué…qui croire ? » et en parler à leurs proches, même si ces derniers n’ont que le BEPC.

c’est effectivement ce qui serait raisonnable.
Il y aurait un autre avantage qui serait d’identifier a priori les postes de dépense, leur importance et de leur attribuer un budget en conséquence.
En partant à l’envers, la question de la priorisation et de la répartition raisonnable se pose.

J’aime bien l’idée de livres de vulgarisation, cela toucherait déjà la partie de la population qui lit encore. Après rien n’empêche d’en faire des dessins animés, des vidéos… Le projet de retranscription des cours des mines de JMJ serait une bonne base. Grand merci aux Shifters qui ont abattu ce travail !

Une retranscription des cours donnés pas Jean-Marc Jancovici aux Mines ici :
https://bitbucket.org/ngreiner/cours_mines_2019_jmj/src/master/

Les vidéos :

Audio + supports :
https://slides.pimoid.fr/jancovici/mines_2019/

L’audio :

Les supports :
https://drive.google.com/drive/mobile/folders/1fqoACrCFtlXKonP266DkFUcmMVj22yj_?usp=drive_open

1 J'aime