Orgerus (Ouest Yvelines)

Shifter depuis décembre 2020, je lance une association sur Orgerus (Ouest Yvelines), sur les questions énergie climat changement climatique baisse des GES. Des boîtages, affichages et appels sur les groupes Facebook de la commune ont été lancé, ça bouge, il y a de l’intérêt.

La phase de recherche de personnes n’est pas terminée mais déjà 5 à 10 personnes sont intéressées par le mouvement. La phase d’écriture des statuts, règlement interne, organisation démarre.

Les perspectives d’activités de l’association se dessinent. Parmi celles-ci, les conférences, la fresque climat, peut être big review, participation aux enquêtes du Shift Project pour l’acceptabilité du PTEF et bien d’autres choses.

J’essaie de trouver des profils plutôt jeunes pour adhérer aux Shifters et prendre en main les conférences, la fresque climat… je suis assez confiant ça devrait venir. A titre perso, je ne suis pas certain d’être le meilleur ambassadeur et animateur de ces conférences vu mes 62 piges :wink:

La commune a eu vent de mon initiative, elle m’a contacté pour en savoir plus.

Tiens donc, s’inquiéteraient-ils qu’une association propage des informations un peu plus pertinentes sur les enjeux en cours? Ils préféraient peut-être que ça continue à ronronner ?

Pour l’instant tous ces sujets énergie, climat, résilience, adaptation, sont indétectables au niveau de la commune (en traitement du signal, il faudrait vraiment réduire la bande d’analyse pour voir émerger une toute petite raie au dessus du plancher de bruit :joy: )

Je vous tiens au courant de la suite des développements.

Peut-être aussi que ta commune est sincère et cherche des personnes motivées et compétentes sur le sujet ? C’est peut-être un peu naif de ma part mais je te le souhaite même si je comprends de ton message que tu en doutes beaucoup…
J’en profite pour poser une autre question (d’ordre philosophique :slight_smile: ) : pourquoi créer une association plutot qu’une « simple » antenne locale des Shifters ? Pour être plus indépendant ? Pour avoir une visibilité locale ? Pour traiter de différents sujets plus librement ? Parce qu’on ne peut pas parler « au nom des shifters » ?

1 J'aime

La commune n’a pas cherché de personnes motivées, je pense qu’elle veut savoir ce qu’il y a derrière l’initiative. Elle craint peut-être que cela se transforme en mouvement d’opposition, mais ce n’est pas le cas.

Les objectifs sont clairs: baisse des GES et résilience adaptation et ce sera valable pour tous les mandats.

Au départ, je suis parti dans l’idée de faire une antenne local des Shifters mais malheureusement sur la commune parler du Shift Project et des Shifters cela n’est pas très vendeur même si on explique.

Bien souvent les noms en anglais ne sont pas compris, hormis tomber sur des personnes initiées…

Pour avoir une bonne visibilité le format association locale est le meilleur, j’ai pu le constater. Au début j’ai parlé du projet en l’adossant au shift project et les shifters et j’ai eu un seul contact.

A partir du moment où j’ai expliqué que je souhaitais lancer un mouvement local sans citer le shift project et les shifters j’ai eu plus de personnes intéressées.

Je ne cherche pas l’indépendance, au contraire je pousse les personnes intéressées par la future association à rejoindre les Shifters, certains le feront surement d’autres pas.

A titre personnel je ne souhaite pas réinventer la roue et je souhaite m’appuyer fortement sur les ressources des Shifters et du Shift Project.

Bon après, il nous faudra un peu d’argent, j’imagine par exemple vendre des crêpes avec de la farine locale, les oeufs de nos poules, le lait de la ferme (plus compliqué) et les confitures maisons ça va bien appâter les gens: c’est plus facile dans un premier temps à expliquer que des Shifters adossés à un Think tank :joy:

J’ai l’impression que les femmes sont plus sensibles aux sujets présentées, je ne parle pas des crêpes :wink: mais ça va quand même bien m’arranger :joy:

Effectivement, il sera plus simple vis à vis de la commune de parler au nom de la future association.

Je justifie, l’intérêt de s’adosser au Shifters par le réseau de compétences accessibles et sur le fait que cette association appuie le Shift Project qui étudie et propose des solutions concrètes pour sortir des fossiles.

Je sens que certaines personnes sont méfiantes quand on commence à parler de Think Tank, laboratoire d’idées, le mot lobby est derrière et là les gens sont réservés.

J’insiste sur le fait que la démarche et la future association ne sont pas militantes et que certains thèmes sont exclus, comme le nucléaire, la chasse…

Et pour bien borner, l’association je la limite au territoire de la commune, par exemple, je ne souhaite pas que l’on traite d’histoires de pollution dans le village d’à côté etc. On se concentre sur la baisse des GES sur la commune la résilience et l’adaptation et c’est déjà énorme.

La distribution (400 flyers) et un affichage ont permis d’identifier 3 personnes intéressées dans le projet d’un mouvement d’actions individuelles et collectives au niveau communal sur le changement climatique et la transition énergétique. Il reste encore des boites aux lettres à faire autour des 600. Le but dans un premier temps est de rassembler 5 à 10 personnes pour structurer le mouvement puis de le faire grossir, le rendre visible, faire rentrer des shifters et se lancer dans des actions concrètes. A suivre…

1 J'aime

Premier test
Pour rechercher des personnes prêtes à s’investir sur les questions énergie climat à ORGERUS, 100 flyers ont été distribués ce matin dans les boîtes aux lettres du quartier. Combien de personnes vont se manifester ?
Dans l’idéal 3 à 5 personnes, ça serait parfait pour initier quelque chose de sérieux.
Avant Noël, réalisation de 3 à 4 affiches à destination des quelques commerces du bourg et de la mairie.
La suite d’ici quelques jours…

1 J'aime

Tu nous montres le flyer :slightly_smiling_face: ?

flyer.pdf (544,6 Ko)

Voilà ce que ça donne.