Nucléaire Naval : le nucléaire est-il une solution viable pour le transport maritime?

Bonjour,

Le sujet a été abordé dans différents sujets liés au nucléaire par ci par là mais je propose ce sujet pour essayer d’y voir un peu plus clair :

Le nucléaire est-il une solution viable pour le transport maritime ?

Je relance cette question après avoir lu l’article suivant :

L’article présente la technique MSR (réacteur sel fondus) de l’entreprise Core Power qui prévoit de l’appliquer sur des cargos à partir de 2028.

La maintenance d’un réacteur nucléaire actuellement est difficile à bord d’un navire même si le concept a prouvé qu’il fonctionne et est soutenable dans un environnement militaire. Il y a une filière complète à bâtir dans le nucléaire naval civil et c’est un long process qui nécessitera des investissements que je ne vois pas arriver (infrastructures, compétences, sûreté). Cependant, dans le cas des MSR et du réacteur (concept de réacteur) de Terrapower avec une maintenance minimisée et pas de rechargement cela pourrait être plus viable.

Je comprend qu’on ne voit pas émerger ce genre de réacteurs dans l’industrie lourde comme source pour l’électrification des procédés, même si c’est assez dingue. Je suppose qu’aujourd’hui c’est plus simple d’acheter l’électricité ou de ne pas décarboner le procédé car la finance mène toujours la réflexion et les droits d’émettre sont simplement trop élevés pour être un problème financier. Et puis, tant qu’on a pas de modèle commercial en série, l’investissement est d’autant plus lourd.

Je n’ai ni connaissances, ni compétences pour me prononcer sur le sujet, mais l’idée me parait pas mal séduisante pour s’attaquer aux émissions du transport maritime.

Ce sera complexe mais je n’ai pas vu passer de concept qui ai le même potentiel de réduction des émissions, tout en préservant la flexibilité/vitesse de navigation.
En plus, vu le chantier, y a une bonne filière d’emplois à saisir…

1 J'aime

Je suis d’accord, l’ennui est qu’à l’échelle d’un constructeur ou d’un armateur c’est difficile de réaliser les investissements pour développer une telle solution tout en défendant leurs résultats financiers. C’est d’ailleurs ce qui coince, les concepts ne manquent pas mais les moyens (et donc la volonté) pour les réaliser ne sont juste pas là. Le nucléaire nécessite souvent un investisseur institutionnel qui pourra soit assumer le un large montant et un ROI long (si ROI il y a dans ce cas) ou un état fort qui entraînera la filière complète par réglementation. L’exemple des brises glace nucléaires russes me vient, l’armateur est une entreprise d’état.

Ici le gain financier est incertain, si c’est juste un geste pour l’environnement, on peut courir pour le voir construit. Une taxe carbone salée pourrait aider, ou un prix du carburant exponentiel.

La hype du nucléaire maritime est-elle lancée ?

Dommage que ce soit un super yacht et pas un vrai navire de transport, néanmoins si ça peut faire rêver et donner des idées, pourquoi pas ?

« The idea was to design an object that would be able to capture everybody’s imaginations on a global scale, »