Newsletter n°36 - Mai 2021 - Univershifté : save the date!

EDITORIAL

Univershifté : save the date !

Cling… Feront les verres à l’apéro sur les terrasses… Clap clap clap… Taperont en cœur de joyeuses mains dans des théâtres… Waouhpioufbang… Quel est donc ce bruit étrange ? Ce sont les cœurs et les cerveaux des Shifters qui viennent d’apprendre que la première édition de l’Univershifté, l’université d’été des Shifters, aura lieu le week-end du 25 septembre 2021 ! Mais pourquoi on appelle ça une université d’été alors que ça se passe en automne ? Qu’importe ! Prends ton plus beau stylo et ton agenda (ou tes doigts et ton téléphone) et note vite la date pour ne pas rater ce week-end incroyable !.

Pffff… C’est encore plus de quatre mois à attendre… Ouaiiiiiis… ça laisse plein du temps pour organiser ta première (ou n-ième) Big Review… Et tu pourras alors voir avec fierté les résultats de ce grand projet des Shifters présenté lors de l’Univershifté, quelle classe d’y avoir contribué ! Si tu veux savoir comment participer à la Big Review, va faire un tour sur le wiki ou le forum.

Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Où ? Combien ? Patience ! Tu recevras plus d’informations sur l’Univershifté dans les semaines/mois à venir, pour le moment, n’oublie pas de noter le week-end du 25 septembre 2021 sur ton agenda !

L’ACTU DES SHIFT(ERS)

Quelques actions des Shifters

  • Pour accueillir nos nouveaux adhérents, des réunions d’accueil bimensuelles. Voici les dates et les liens Zoom de celles du mois de mai :
  • le 10/05 de 19h à 21h
    Lien vers la réunion : ici
    ID de réunion : 816 7365 2118
    Code secret : 997664
  • le 25/05 de 19h à 21h
    Lien vers la réunion : ici
    ID de réunion : 862 5379 4808
    Code secret : 499332
  • Vous avez aimé les fiches TOP10 des municipales ? Alors vous allez aimer le travail de Nicolas Hastir et de son équipe de Shifters surmotivés qui ont travaillé très récemment à leur approfondissement ! Ils reviennent de façon très détaillée sur un ensemble de secteurs sur lesquels vos élus peuvent travailler. Au programme, 11 boites à outils : Vélo, Etalement urbain, Alimentation, Bois, Agriculture, Réseaux de Chaleur, Batiments Publics, Publicité, Gaspillage alimentaire, Déchets, Aviation. Bref, il y a de quoi s’amuser ! Le lien vers les fiches est sur le wiki des Shifters😊(en bas de page)

  • Petite actu venant d’une autre association : Les Boîtes à Vélo - France a lancé, en partenariat avec l’Ademe et le MTE, un Observatoire de la cyclomobilité professionnelle. Cette grande enquête nationale inédite s’intéresse aux trajets professionnels à vélo (hors domicile-travail) et s’adresse autant aux dirigeants d’entreprises qu’aux salariés (tous secteurs confondus : services, logistique, artisanat, administration publique). L’enquête est disponible pendant tout le mois de mai avec une publication des résultats en juillet, qui seront assurément riches d’enseignements !

  • Dans ce 13ème épisode du podcast Time to Shift, nous allons parler… pétrole ! En effet, début 2020, le Shift Project a eu accès à une étude de la société indépendante de recherche énergétique norvégienne Rystad Energy. Leurs données exclusives ont permis au Shift de développer une analyse des risques qui pèsent sur l’approvisionnement en pétrole des pays de l’Union Européenne. Dans un contexte de baisse des investissements dans la production, accentuée par la crise du Covid - prise en compte dans le rapport de Rystad comme du Shift - quelles sont les conséquences sur l’approvisionnement en cette énergie fossile dont nous sommes toujours extrêmement dépendants ? De la Russie à l’Algérie en passant par le Golfe de Guinée, le Shift fait le tour des producteurs qui livrent chaque jour à l’UE sa dose d’hydrocarbure…et conclut à un probable déclin de l’offre d’ici 2030 (soit, dans vraiment pas longtemps). À vos écouteurs pour une synthèse audio de l’étude du Shift Project !

A retrouver sur Soundcloud, Apple Podcast, Spotify et Deezer.

L’ACTU DES SHIFT(ERS)

L’actu du Shift Project

  • Le jeudi 6 mai de 14h à 18h30, le Shift présentera autour d’une conférence et d’un atelier en ligne, son rapport intermédiaire « Stratégie de résilience des territoires ». Il s’agit notamment d’étudier comment les territoires peuvent s’organiser pour faire face aux risques de « transition » et aux risques physiques du changement climatique. Les inscriptions se font ici.

  • Le mercredi 12 mai de 14h30 à 18h00, sur Zoom, sera présenté le rapport de synthèse sur une partie du PTEF qui concerne la culture « Décarbonons la culture ! ». Pour vous inscrire, il suffit de remplir le formulaire.

  • De la même manière, le jeudi 20 mai, le Shift Project introduira le volet fret du PTEF via conférence zoom et ateliers collaboratifs également. Le formulaire d’inscription n’est pas encore en ligne, donc restez vigilants si vous souhaitez participer😉

  • Enfin, le jeudi 27 mai, il s’agira de la présentation du rapport final sur le pétrole du Shift Project. Encore une fois, guettez les annonces faites pour ne pas louper le lien d’inscription !

L’ACTU DES SHIFT(ERS)

Big review

Pendant ce temps, la Big Review continue

Depuis le lancement d’octobre nous avons déjà récolté :

  • Plus de 8980 réponses au questionnaire (objectif de 10.000 à fin juillet 2021)
  • Plus de 300 Shifters sont déjà en route pour animer leur discussion Big Review et plus de 300 comptes-rendus ont été reçus (objectif de 1000 à fin juillet). Nous avons absolument besoin de vos comptes-rendus pour pouvoir prendre en compte et analyser vos discussions. Cela va beaucoup plus vite de le faire juste après votre discussion ! Pour rappel, voici le formulaire en ligne dans lequel les saisir.

Les 2 grandes nouveautés perdurent :

  1. Le lancement de la billetterie en ligne pour s’inscrire à un atelier de discussion : ici Tu veux participer à une discussion avant d’en organiser une toi-même ? Inscris-toi en ligne ! Tu ne souhaites pas animer une discussion mais connais des personnes prêtes à participer dans ton entourage ? Partage cette billetterie avec elles !
  2. Nous créons une équipe de supers animateurs prêts à animer un grand nombre de discussions. Nous trouvons l’audience et vous animez ! Pour rejoindre l’équipe, écrivez à bigreview@theshifters.org pour nous communiquer votre nom, prénom, adresse email et numéro de téléphone.

Attention : un nouveau jeu de questions pour les discussions sera injecté en mai, restez attentifs lors des prochaines communications pour le prendre en compte dans vos futurs ateliers de discussions !

Pour organiser des discussions inscrivez-vous en quelques secondes au lien suivant :ici.

Toutes les ressources dont vous avez besoin se trouvent

La première étape en 1h maximum, c’est de vous former avec le replay de la dernière formation.

Pour répondre au questionnaire et le partager autour de toi :

Et n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et à repartager nos publications :

L’ACTU DES SHIFT(ERS)

L’écho des Locaux

A Rouen, le groupe local s’est lancé dans une Big Review avec des personnalités “visibles” sur LinkedIn et sur le web en général. Etaient notamment présents : Serge Zaka (agro climatologue), Greg de Temmerman (directeur d’un think tank sur la fusion nucléaire), Bon Pote, Philoxime, Le Réveilleur…
L’ambiance était très bonne, l’idée étant de doper les inscriptions pour la Big Review. Pas sûr du résultat sur les inscriptions mais, en tous cas, pour les animateurs, c’était génial !.

La première mensuelle Grand-Est s’est tenue avec les groupes locaux de Nancy, d’Alsace, et même en présence d’un Champardennais !
Les sujets abordés étaient :

  • un atelier sur la thématique énergie (OGRE) ;
  • une conférence d’un acteur de la rénovation énergétique du Grand-Est (Oktave) ;
  • une présentation sur l’observatoire air-climat-énergie ATMO Grand-Est ;
  • et pour finir une présentation sur l’état d’avancement des régionales.

Portrait de Shifters

Le portrait du mois : Damien Ambroise ! @Damien_A :wink:

Bonjour Damien ! Peux-tu nous parler un peu de toi ?

J’ai 30 ans, de formation ingénieur, pas très original parmi les Shifters ; dans le milieu de la gaussienne du profil Shifters.😊J’ai un goût assez prononcé pour l’énergie et le climat comme tout bon Shifter et un plaisir un peu masochiste à parler de ces sujets anxiogènes. J’aime bien aussi lire des livres d’histoire, pour prendre un peu de recul avec ce que l’on vit, c’est aussi un moyen de voyager dans le temps. Youtube et Netflix aussi, mais chut faut pas le dire, sobriété numérique paraît-il… Je travaille comme consultant dans un cabinet de conseil pour des clients énergéticiens ou distributeurs d’énergie.

Quand as-tu rejoint les Shifters, dans quelles actions t’es-tu le plus impliqué ?

J’ai rejoint les Shifters en mai 2017, à l’époque où l’on faisait les mensuelles à côté de la gare de Lyon. On était 30-40 maximum à la mensuelle, 2 ou 3 nouveaux à chaque fois. C’était l’époque à la bonne franquette, avec sur la table la bouteille de vin, les bières, les chips. J’avais commencé à m’investir dans Teach The Shift, j’avais participé à la création du support, et je l’ai présenté quelques fois, avec également Teach The Shifters par la suite. Je me suis aussi investi dans une cartographie du nucléaire dans le monde et les perspectives de chaque pays.

Aujourd’hui je suis surtout chef de projet de « Questions pour une transition » (spéciale dédicace à Léni, Marie et Olivier). Au début l’objectif était de permettre aux gens de s’auto-positionner sur leurs connaissances énergie-climat, et après on s’est rendu compte que ça avait surtout un aspect pédagogique, pour mieux retenir les ordres de grandeur. Suite à la toute première version sur papier, on avait reçu un mail « avec les collègues au bureau on s’amuse comme des petits fous à faire votre questionnaire ! ». Le projet est lancé depuis plus deux ans et a été lancé sous sa forme actuelle début 2020. Ce dont je suis le plus fier c’est d’avoir pu sortir quelque chose à partager auprès des Shifters, des centaines de questions sous forme de flash cards, réparties sur 8 thématiques. On a réussi à mettre une dynamique et une gestion de projet organisée comme une course de relais, pour que chacun puisse s’investir juste deux ou trois heures et arrêter quand il le souhaite tout en ayant apporté quelque chose de concret.

Y a-t-il un moment fort avec les Shifters que tu souhaites partager ?

Oui ! Le lancement de l’antenne à Bruxelles en novembre 2017. C’était la première antenne à l’étranger. Nous sommes partis en expédition depuis Paris à 7h du matin pour présenter entre autres Teach The Shift au futur groupe local. Ça a été un super moment de convivialité, de sérieux, de travail et d’échange sur les enjeux énergie et climat et une belle étape de la montée en puissance des Shifters. Big up à Anne-Laure, Marine, Raphaël, Alexandre, Quentin, Clémence et j’en passe.

Que conseillerais-tu aux nouveaux Shifters ?

Il y a un an j’aurais donné une réponse totalement différente. Aujourd’hui, je conseillerais tout d’abord de s’intéresser à la méthode scientifique, à l’esprit critique, à l’épistémologie…
Sur les questions énergie-climat, il y a un champ de connaissances incroyables, que ce soit technique, social, politique, etc. qu’on ne sait plus où donner de la tête, on ne peut humainement pas être suffisamment expert de tous ces sujets, alors que nous sommes abreuvés d’informations plus ou moins bien justifiées. Je suis arrivé à la conclusion qu’il fallait avant tout se pencher sur les méthodes qui nous permettent de reconnaitre une bonne justification avant de conclure sur une question, les critères qui permettent de distinguer fait scientifique/connaissance d’une opinion voire d’une idéologie. Très important pour ne pas accepter trop vite une conclusion. Il faut lire Karl Popper ! Comme c’est assez indigeste vous pouvez commencer par « L’épistémologie » de Guillaume Decauwert, la playlist « Philosophie des sciences » de la chaîne Youtube MrPhi ou encore Hygiène Mentale.

Que représente le Shift et l’association Les Shifters pour toi ?

Le début de la fin de ma vie sociale.😐Parmi toutes les associations que j’ai connues, la première à laquelle j’ai vraiment commencé à donner de mon temps, le début d’un vrai passage à l’action. Les Shifters, c’est le genre d’association qui manque dans la sphère publique, avec une posture rationnelle et pragmatique, où on prend du recul et on étudie les choses avant de proposer des actions.

Comment tu te vois évoluer dans l’asso ? Dans les mois, années à venir ?

Je me vois pérenniser « Questions pour une transition », un jour peut-être je passerai la main ou ferai en sorte que ça tourne tout seul, et après on verra bien.

ENERGIE-CLIMAT

L’actu en France et dans le monde !

En mai « Ne fais pas - forcément - ce qu’il te plait »

HIC (2020 record spectaculaire ?)

Alors que l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) a publié son dernier rapport « Global Energy Review », le directeur exécutif Fatih Birol a confirmé un « sombre avertissement, qui montre que la reprise économique après la crise du Covid est à ce jour tout sauf soutenable pour notre climat ». Dit autrement « à moins que les gouvernements n’agissent rapidement pour commencer à réduire les émissions, il est probable que nous affrontions une situation pire encore en 2022 ». Dit encore autrement, « [Pour le changement climatique ndlr] Nous sommes au bord de l’abîme », selon le chef de l’Organisation des Nations Unies (ONU) António Guterres. Enfin, le 4ème rapport annuel de Copernicus répète que nous sommes très loin « des objectifs de l’accord de Paris de 2015, […] pour limiter le réchauffement mondial à +2°C, voire +1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle».

En Europe, pour atteindre l’objectif idéal, il faudrait réduire les émissions de CO2 de 7,6 % par an entre 2020 et 2030.

NUNC (2021 on y croit ?)

En France, l’examen en 1ère lecture de la loi ‹ Climat et résilience › vient de s’achever (pour viser une baisse de -40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, par rapport à 1990), avec vote solennel prévu le 4 mai puis examen par les sénateurs à la mi-juin. Mais depuis, l’Union européenne a adopté le 21 avril l’objectif ambitieux de -55 % (également entre 1990 à 2030). Les États-Unis eux, viennent de se fixer le cap de réduction des émissions de -50 à -52% (comparativement à 2005), pressant alors les autres grands pays pollueurs, à commencer par la Chine, d’accélérer leur propre cadence en vue de la prochaine grande conférence de l’ONU, la ‹ Conference of Parties › (COP26) en Écosse à la fin de l’année.

Et si 2021 était vraiment la 1ère année du « monde d’après » ?

ENERGIE-CLIMAT

Le chiffre du mois: 130 millions

130 millions de tonnes

C’est le total des émissions de CO2 liées au processus de « minage » de Bitcoin qui pourrait être atteint en 2024 selon une étude chinoise – soit l’équivalent des émissions annuelles d’un pays comme l’Italie.

Un Shifter averti ne sera pas surpris d’un tel chiffre, en effet l’existence de la monnaie « virtuelle » repose sur le fonctionnement d’infrastructures gourmandes en énergies : 297 térawattheures d’ici 2024 selon l’étude (contre ~78,5 aujourd’hui), soit environ 5,4 % des émissions de CO2 dues à la production d’électricité en Chine, où se trouvent la plupart des réseaux miniers.

Pour rappel, le minage de Bitcoin consiste à effectuer des calculs mathématiques complexes à l’aide d’ordinateurs puissants : chaque échange de Bitcoin est noté dans le registre virtuel qu’est la blockchain, permettant ainsi de déterminer à tout moment qui détient quel Bitcoin, registre tenu à jour par les mineurs en échange de récompenses sous forme de fractions de Bitcoin, permettant ainsi à la monnaie de fonctionner de façon décentralisée. Leur rôle est donc fondamental : pas de mineur, pas de Bitcoin.

Si les quelques illuminés habituels clament que le Bitcoin pourrait favoriser l’essor des renouvelables (en absorbant les surplus de production lors des pics), peut-être pour se sentir mieux vis-à-vis de leurs achats massifs de cette même cryptomonnaie ($170m en Bitcoin achetés en 2021 pour Square, fintech du fondateur de Twitter Jack Dorsey, par exemple), d’autres, comme Bill Gates le fustigent.

Enfin, si le minage de Bitcoin sert principalement un but spéculatif, d’autres produits de ce processus trouvent des applications plus concrètes comme les NFT (non-fongible tokens, titres de propriété numériques adossés à une blockchain servant notamment à acquérir des œuvres d’art). Avis aux sceptiques des cryptos, donc : elles risquent bien de s’inscrire dans la durée, et leurs émissions de CO2 avec !

ENERGIE-CLIMAT

Agenda du climat

6 mai de 1hH00 à 18h30

Conférence zoom + ateliers collaboratifs « Résilience des territoires » présentés par le Shift Project.

10 mai de 19h à 21h

Réunion d’accueil des nouveaux Shifters
Lien vers la réunion : ici
ID de réunion : 816 7365 2118
Code secret : 997664

12 mai à 14h

Conférence zoom + ateliers collaboratifs « Décarbonons la culture ! » présenté par le Shift Project

19 mai

Mensuelle nationale consacrée au thème « Epargne et Transition »

20 mai

Conférence zoom + ateliers collaboratifs sur le focus fret du PTEF

20 mai à 14h à 16h

Lancement du standard de données de covoiturage RDEX+
Ce standard développé par plusieurs opérateurs sous l’égide de la Fabrique des Mobilités, finalisé récemment et présenté dans un rapport complet, a pour but de rendre le covoiturage interopérable pour le MaaS.

25 mai de 19h à 21h

Réunion d’accueil des nouveaux Shifters
Lien vers la réunion : ici
ID de réunion : 862 5379 4808
Code secret : 499332

27 mai

Présentation du rapport final du volet pétrole du PTEF