MyCO2 retour et piste d'amélioration de la conférence de Carbone 4

Bonjour à tous,
Je propose qu’on en débatte ici, qu’on se penche sur les tenants et les aboutissant avant d’envoyer un retour à Carbone4.
Comme ça pour eux c’est plus synthétique et mieux chiadé (ce qui n’a rien à voir avec de scybales carré soyons claire).
Et pour nous bah ça nous fait causer…

/!\ Si vous n’avez pas suivis la conférence « MyCO2 » et bien : SPOILER ALERTE !

3 J'aimes

Mon humble contribution :

  • Numérique : Manque la télé et ordinateur « de bureau », car les tablette et les ordi portables ça suffit pas. Mais tout ça doit pouvoir ce ranger dans une catégorie « écran » : « combien d’écrans » dont « X » plutôt grand.
  • Alimentation : Manque la consommation d’alcool, vin, bière, cognac.
  • Logement : Si je regarde par rapport à mes clients il manque : La piscine, le.les tracteurs, les chevaux…
    à moins que l’impact de la surface habitable par personne soit une courbe convexe (ceux qui ont de grandes maisons ont facilement ce genre de truc)?
  • Logement : je me rappelle pas si un chauffage mixte est possible.
  • Habillement : l’achat en ligne, neuf ou d’occasion.
2 J'aimes

Autre point sur l’alimentation, je me trompe peut-être mais je n’ai pas souvenir de la consommation de produits bruts vs produits transformés. On choisi le type d’alimentation et la provenance des légumes le cas échéant mais ça pourrait être plus précis je pense : quelle part de frais, de conserves ? Est-ce que je cuisine tout moi-même, ou bien j’utilise des auxiliaires pour m’aider (par exemple une béchamel tout faite, une pate brisée prête à l’emploi), ou je mange en partie fait maison et en partie plats tout prêts ou encore uniquement plats tout prêts ?

Je confirme qu’il n’y a pas de choix mixte possible (je ne savais pas quoi remplir, du coup). D’autre part, s’il est judicieux de demander la température du logement pour la plupart des modes de chauffage, quand on se chauffe au poelle à bois (buches) c’est plus compliqué.

Premièrement parce que la chaleur est très disparate dans la pièce (entre 2 et 3 degrés de différence selon où je positionne le thermomètre dans ma pièce de vie/cuisine d’une vingtaine de m² qui dispose d’un insert mais pas de radiateur). Et ensuite parce qu’on fait énormément varier la température à partir du moment où on décide de démarrer un feu. Typiquement chez moi, j’attends que ça se raffraichisse le soir jusqu’à 16-17 degrés dans la maison puis je fais un feu, je crame une ou deux buches ça monte assez rapidement à quelque chose entre 20 et 22 degrés et ça redescend ensuite très progressivement.

Du coup température du logement pas adaptée, peut-être consommation annuelle de bois ? Là encore c’est pas facile, les unités de mesures ne sont pas très précises et peuvent varier d’une région à l’autre :thinking:

L’avantage du bois c’est qu’il n’émet pas beaucoup de CO2, donc si on se plante d’un facteur 2, ça change pas beaucoup le résultat final. Donc c’est pas très grave si le texte à trous est plutôt optimisé pour les autres mode de chauffage. (hors chauffage mixte, évidemment)

Je suis personnellement incapable de remplir un formulaire de ce type, (et pas parce que c’est ma femme qui cuisine :man_cook:t2:). Mais parce que tout le monde (enfin dans ma cuisine) utilisent des auxiliaires et des « plats préparés », mais à partir de quel proportion est-ce significatif?
Un yaourt aux fruits? une pâte à tarte par semaine?
peut-être que : « Dont beaucoup de plats préparés »/« dont beaucoup de repas fait maison » est le niveau de détails où il faut s’arrêter?
Après ce qu’on mange est-plus important que comment on le cuisine (en termes de GES soyons bien d’accords)
Mais « régulièrement » « je me fait livrer »/« je vais au resto » est peut-être un indicateur pertinent?

Oui tu as raison j’imagine que ce serait plus simple comme ça, et suffisament précis pour calculer une empreinte fiable. Quelque chose comme :

Je mange toujours/souvent/rarement/jamais au restaurant ou des plats livrés.
Je mange toujours/souvent/rarement/jamais des plats préparés.
Je mange toujours/souvent/rarement/jamais des plats que je cuisine moi-même.

2 J'aimes

Je n’ai pas suivi la conférence, mais le genre de choix « toujours/souvent/rarement/jamais » n’est pas suffisant sans exemples, c’est trop subjectif.

Bonjour,

Super idée ce fil. Pour ma part j’ai suivi la conférence hier soir, et aujourd’hui je voulais retourner sur l’outil pour tester l’impact d’ une modification de mes habitudes à laquelle je n’avais pas pensé pendant la conférence, et on ne peut plus y accéder, on a juste la synthèse qui est très générale. Je voulais aussi vérifier si je ne m’étais trompée dans le chiffre de ma conso de gaz, pas moyen de le faire du coup. Ca pourrait être bien de laisser un certain accès à l’outil pour ce genre de cas, la partie « engagements » passe vite je trouve, on a pas forcément le temps d’étudier l’impact de tout ce qu’on voudrait tester, et il y a des idées qui peuvent venir plus tard.

Concernant la partie engagement, je ne sais pas si c’est réalisable, mais j’imaginais la possibilité d’avoir sur une même page les différentes rubriques déplacement/alimentation/consommation/habitation … etc pour voir l’impact cumulé varier facilement en ayant tous les chiffres sous les yeux.

Après il y a aussi une piste d’amélioration qui pourrait être bien, c’est d’avoir la possibilité de faire une simulation « foyer ». Avec la présentation actuelle de l’outil, si mon compagnon fait une simulation de son côté, l’addition des deux ne nous donnera pas l’empreinte carbone de notre vie à deux, puisque certains déplacements sont mutualisés (vacances, week ends…), et je ne sais pas comment sont comptés les impacts chauffage/habitation en général.

Côté déplacements, mais ça a été évoqué hier soir, prévoir la possibilité d’indiquer directement la distance parcourue avec chaque véhicule, en plus des estimations avec le texte à trous, et effectivement le relief (avec une voiture électrique, on peut avoir des consos négatives ou neutres en vivant en montagne!).

Autre chose, vis à vis du rendu final, la page de synthèse gagnerait à récapituler les engagements pris avec les économies carbone qu’on peut en espérer. L’idée serait d’avoir une feuille à imprimer et mettre sur le frigo pour se motiver à évoluer.

1 J'aime

Salut à tous.

J’ai suivi la conférence la semaine dernière.
très intéressant, et effectivement le principe de poser des questions sur les habitudes de vie pour en déduire notre consommation c’est génial !!!

De mon point de vu d’empecheur de tourner en rond… il manque plusieurs choses :

  • le type de chauffage n’est pas obligatoire. Vivant en Guadeloupe, on n’a pas de chauffage
  • en découle la température de notre logement… seules les chambres sont régulées avec la clim la nuit…
  • impossible de rentrer le fait d’avoir des panneaux PV en autoconsommation avec micro injection
  • le fait de faire ses courses… uniquement au supermarché… c’est juste impossible chez nous… on fait au moins 4 à 5 points de collecte de nos courses pour acheter des produits locaux
  • la non prise en compte du relief dans les déplacements (10 km de montagne, c’est pas pareil que 10 km de bouchons en ville, que 10km de belle nationale)
  • je pense qu’il faudrait aussi intégrer la consommation d’eau dans le calcul, à moins que ca soit tellement dérisoire que c’est intégré dans le « pack de départ »
  • prendre en compte aussi les animaux domestiques ( chiens, chats, rats, serpents…)
  • essayer de prendre en compte la présence d’un potager, d’une piscine…

Bonne soirée à tous

1 J'aime

Bonjour @Enedina,
si tu ne l’a pas vu, voici un sujet qui regroupe des retours sur la conférence MyCo2

1 J'aime

Avoir @Enedina ici ça veut dire qu’on a pas besoin de faire une synthèse des retours postés ici, pour les envoyer à C4?

Pour résumer mon point de vue, ce qu’il manque c’est plus de compatibilité avec les modes de vie de la campagne. Ils sont aussi plus dure à quantifier car moins marchands. Une piste c’est la taille du jardin, piscine ou spa. Potager ou ornementale. Qui peuvent faire des indicateurs agrégé assez pertinent. Le Cheptel domestique
étant à mon sens incontournable.

2 J'aimes

Concernant le potager, je ne crois pas que ça ait un énorme impact, mais ça ferait un chouette engagement utile que d’en commencer un !

1 J'aime

C’est pas exactement comme ça que je pense au potager, ce serait plutôt une surface potagère :

  • J’ai 2 hectares de terrain, ma petite réserve boisée pour la chasse
  • J’ai 2 hectares de terrain, pour 2 chevaux, 1 âne, 3 petits moutons
  • J’ai 2 hectares de terrain pour 7500m² de patate, 3000m² de cucurbitacées et 6000m² de vigne
    à la campagne on peut facilement parler de terrain de loisir dans les trois cas. L’impact climat peut facilement se balader autour « d’énorme impact » dans un sens comme dans l’autre.
2 J'aimes

Bonjour Alix,
Si quelqu’un souhaite aller jusqu’au bout et faire une synthèse au nom des Shifters pour les envoyer à Carbone 4, ce sera accepté avec plaisir ! :slight_smile:

Vivant en Martinique :

  • j’ai la meme remarque concernant le chauffage - pas de chauffage. Mais très souvent bcp de clim (en général) pour beaucoup !! Plus clim des nombreux véhicules,
  • la possibilité de voyager par bateau
  • le peu de latitude sur les courses : je fais mes courses après le boulot, ou après le boulot avec détour. Je n’ai pas bien compris. Je ne fais plus d’achat impulsif, et donc j’ai 1 moment dans le mois où je vais à la supérette bio - et le reste c’est du circuit ultra court et bio ; non modélisable là.
  • je suis ok avec la réflexion de rajouter un jardin
  • le fait de se dire que on va faire 1 voyage genre tous les 4 ans par avion
  • l’électricité (obligée EDF / pétrole)
  • l’utilisation de chauffe eau solaire

Bonjour,
2 points d’amélioration suggérés :

  • Pour le déplacement travail on ne peut pas définir Xjrs / semaine en voiture et Xjrs avec un autre moyen de transport
  • Pas vu d’impact quand je choisi de manger chez moi ou les plats que j’ai préparés la veille. Alors que je comprends que « manger » chez moi implique un A/R au domicile.

J’ai participé à une session grand public et j’étais un peu déçu du format de la conférence.
Les parties d’explications étaient beaucoup trop longue et la présentatrice a passé beaucoup de temps à remplir elle-même des valeurs pour donner des exemples mais avec peu de valeur ajoutée à mon avis.
Le fait de devoir attendre pour continuer les questions étaient assez frustrant, il pourrait être préférable de laisser les utilisateurs aller jusqu’au bout puis de revenir ensemble sur les différents points les plus importants ?