[Mobilité] - Quid des dirigeables pour remplacer les avions

Salut à tout.te.s

Je me posais la question des mobilités longue distance spécifiques aux ultra-marins.
Nous avons besoin assez régulièrement de nous rendre en métropole depuis nos territoires.
Parfois pour notre santé mentale, parfois pour nos besoins d’études (toutes les filières ne sont pas présentes en Outre Mer), parfois pour des raisons professionnelles, parfois pour des besoins médicaux (la santé de notre corps), parfois, juste parce que l’administration Francaise est ainsi faite qu’il faut impérativement suivre tel ou tel cursus/examen en Métropole (ex : l’EHESP qui n’est qu’à Rennes).

Du coup, ces besoins de mobilité nous flinguent notre bilan carbone Mobilité!
Je me posais sérieusement la question de l’utilisation des dirigeables pour se substituer en partie à l’avion.
Alors d’accord c’est moins rapide (150km/h de ce que j’ai vu…), mais c’est comme l’avion, ca ne nécessite pas plus d’infrastructure que celui-ci.

Alors ma question est : pourquoi se « cantonne-t-on » à vouloir passer à l’avion à Hydrogène, alors que je vois certains avantages aux dirigeables :

  • apparemment moins consommateurs de carburant que l’avion même si je n’ai trouvé aucune étude là dessus
  • plus silencieux, donc moins de nuisances sonores

Je sais bien que ca fait des décennies qu’ils ont été abandonnés suite à l’incendie du Hindenburg qui était gonflé à l’hydrogène (tiens un mot qui en ce moment libère tous les crédits !!!), mais pourquoi ne pas le remettre au gout du jour.

J’ai eu beau cherché… et à part quelques vagues projets datant de plusieurs années, quelques sociétés qui se sont montées et dont on ne sait pas si elles sont toujours en mode projet ou ont coulé, je n’ai rien trouvé de sérieux…

Mes questions seraient donc :

  • quelle est la consommation d’un tel dirigeable ?
  • ca donne quoi en CO2eq / km / passager (ou par tonne de fret)
  • ca dirait quoi en ACV ?

Si vous avez des références, des idées, je suis preneur.

Merci d’avance à tou.te.s

2 J'aime

Lien 1

lien 2

Une économie de 70-90% de carburant de ce que je lis (mais dans des cas bien choisis)
Avec ça tu peux faire l’équivalence en CO2
Avec des PV et des batteries, faudrait voir si ça en vaut la peine (poids vs puissance vs intérêt)
Avec une éolienne dessus aussi (je plaisante bien sûr :rofl:)

En ACV, je dirais comme ça que ça devrait être pas mal car assez durable et moins de contraintes mécaniques fortes. Mon avis est rudimentaire par contre.

Par contre, ca présente des problèmes un peu gênants qui font qu’on peut se passer des éléments ci-avants :

  • faut que le vent (jet stream) soit avec toi sinon ta consommation augmente et en plus ça limite les destinations.
  • faut qu’il y ait un courant prévisible ou 10 tonnes de kérosène pour pas te retrouver à 2000 kilomètres de ta destination
  • les conditions météo doivent être bonnes (à l’arrivée et au départ)
  • c’est lent…
  • pour du fret, ça te fait vite des volumes rigolos qui obligent à passer en unités 10 exposant x
  • pour des gens, vu les données ci-avants plus le personnel requis, ça risque d’être limité à la classe aisée #lesunspourcents.

C’est un peu le même que l’éolien en fait, c’est joli sur papier mais imprévisible.

Bref, comme attendu, un immense suppositoire très dépendant du bon vouloir d’eol pour être planète-great-again donc si ca se développe pas, c’est plutôt normal.

Le voilier + train me semblerait plus judicieux.

2 J'aime

Merci @Norway de ta réponse.

pour approfondir les inconvénients que tu cites je réfléchis à clavier direct (comme à voix haute mais sans la voix :wink: )

  • pour la partie JetStream, vents etc… c’est comme pour les voiliers quoi… Il me semble que les « courants d’air » océaniques sont assez connus et réputés relativement stables (cf les Alizés en Atlantique)… ca doit aider pour « planifier » un temps soit peu les destinations? qu’en penses tu ?
  • sur les conditions météos bonnes à l’arrivée et au départ, je n’y avait pas pensé… mais effectivement, l’accrochage (est-ce qu’on parle d’un atterissage ?) peut être « rock’n’roll » avec 70 ou 90kmh de vent au sol !!!
  • c’est lent… oui… moins qu’un voilier non ? De mémoire les meilleurs voiliers font du 40 knts, un dirigeable se balade aux alentours des 70 knts
  • pour la partie volume… bah là je n’ai aucune idée des volumes de « ballon » nécessaire pour chaque tonne de « charge » que ce soit passager ou fret c’est pareil… 1 tonne à emmener, ca reste une tonne à trimbaler… sauf que effectivement, si le voyage dure 3 jours, il faut bien nourrir le gus pendant 3 jours… autant de kilos en moins à emporter en fret…
  • tu crois qu’il faudrait beaucoup de personnel avec les techniques modernes" ? j’aurais dit : 2 pilotes, 2 mécanos, 1 cuistot, 1 hot.ess.e pour 20 personnes…

Et pour le carburant… bah, comme tout est H² en ce moment… suffit de charger de l’H² sous pression qui sert à la fois au carburant et au maintient en l’air :rofl:
Et puis, on fait un voyage du style « Grande Epoque »… pas d’électricité à bord à part pour l’éclairage… Et si tu veux charger ton portable… bah tu as un vélo avec une dynamo…
Pour le chauffage, récupération de la chaleur des moteurs…
Pour la clim… bah tu prends un peu d’altitude… attention ces vols seront déconseillés aux asthmatiques…

Les différences entre un bateau et un dirigeable

  • volume pour 1 tonne = ~1m³ d’eau et 800 m³ de vide (sans considérer la diminution de la masse volumique de l’air avec l’altitude et ça serait encore plus avec un gaz He ou H2)
  • le bateau est porté par l’eau et mu par l’air alors que le dirigeable c’est l’air uniquement
  • la voile permet de manœuvrer selon le vent alors que ca sera beaucoup plus difficile de par le volume important du dirigeable
  • plus ton volume augmente, plus les surfaces et les masses augmente et plus ta structure doit être résistante.
  • moins d’économie d’échelle donc le prix ne décroit pas énormément => truc de niche

Ensuite le risque

  • plus la prévisibilité et la certitude augmente, plus tu peux réduire la masse de tes moteurs et de ton carburant et plus tu seras « green ». Néanmoins le risque demeure
  • sur l’eau, c’est moins problématique car tu peux rentrer la voile et tu as accès au pire à de l’eau et possiblement à de la pêche

La contrepartie, le voilier, c’est encore plus lent.

Pas de bon ou de mauvais choix, juste des conséquences.

1 J'aime

De ce que j’en est entendu c’est une technologie qui peut s’avérer utile pour des petits modèles sur des rayons d’action fixe sans contrainte majeur d’horaire pour des petits volumes de marchandise.

Ce qui semble donc servir à rien. Sauf que :

  • Sortir les grumes d’un bois pour l’exploitation forestière de forêt sauvage. Typiquement aujourd’hui on construit une route juste pour permettre aux camions d’approcher des arbres puis de les « treuiller ». Un gain majeur à attendre donc mais à part la Guyane et la Norvège les forêts sauvages sont plutôt rasées qu’exploitées. (c’est à dire qu’on ne va jamais dans la fôret chercher des arbres on coupe au bord) Donc très peu de moyen à consacrer au développement de quoi que ce soit.
  • Sinon tout ce que vous vous dites tient ce serait vachement bien de ravitailler ce truc en hélicoptère, ou on ravitaille déjà en hélicoptère mais pourtant c’est pas du flux tendu. Et bien c’est ça le marché parfait pour ce mode de transport. Mais encore une fois l’industrie des refuges d’altitude des centre des recherche isolés, ou des îles plutôt inhabitées entourée d’écueils, ça casse pas trois pâte à un canard et ils utilisent des technologies développées pour d’autre secteurs d’activité qui peuvent développer des trucs.
    C’est pas qu’on en aurait pas besoin c’est plus que c’est assez compliqué à mettre en place et que la densité des besoins rejoindra probablement jamais le rayons d’action de ces machins. (un petit peu pas aller loin et donc pas assez de débouché sur place. Un gros peut aller loin, mais probablement pas assez loin pour remplir sont emplois du temps).

(Si par hasard quelqu’un se décide quand même à en fabriquer, l’ONF Guyane vous en achètera probablement un petit)

C’est pour ca que j’aime être ici.
On avance dans nos idées sans animosité !!!

Du coup (je continue mes reflexions)… On abandonne l’idée du dirigeable pas rentable du tout en TRE et en risques… Et on passe sur du voilier… Bien plus lent que l’avion ou le dirigeable, mais c’est une solution éprouvée depuis des siècles et en prenant les bonnes marges de sécurité, on peut dire qu’une traversée de l’atlantique (St Malo → Pointe à Pitre) se fait en 15 jours, le trajet retour en 3 semaines…

C’est juste à prendre en compte dans nos futurs déplacements…

Après je ne sais pas s’il existe déjà un marché hic et nunc pour du transport de passagers en voilier…

Je sais qu’il existe (c’est très marginal, mal organisé, cher, etc) du transport de passagers sur les cargo de fret pour certaines liaisons…

Et j’aime bien ta phrase/citation : Pas de bon ou mauvais choix, juste des conséquences.

1 J'aime
  1. vérifions qu’il n’y ait pas un sujet déjà ouvert sur le voilier
    2) Ouvrons le sujet si pas

Efficacité :slight_smile:

On peut se retrouver là-bas.

Un TRE oui mais, il vaut mieux garder ça pour des systèmes de production d’énergie à proprement parler même si c’est pas faux mais complexe à souhait ici.

1 J'aime

Désolé c’est en NL et j’ai pas le temps de traduire mais
« Les experts sont septiques et invitent à rendre le train à grand vitesse plus durable ».

1 J'aime

Salut, pour moi les ultra marins sont typiquement ceux à qui il faut réserver l’usage de l’avion. Ensuite la seule solution (mais c’est du long terme) pour les longs courriers sont les carburants « durables » (pas de l’H2 embarqué c’est trop lourd) utilisés dans des avions plus efficaces. Leur disponibilité fait débat. La réglementation au niveau international que cela impose sera compliquée à mettre en place. L’augmentation de l’exploitation des métaux pose question (comme pour l’électrification en générale). Sur le sujet je te conseil de lire le rapport du Shift « pouvoir voler en 2050 ». A moins que le monde décide de faire x3 sur la durée des week-ends et des congés tu n’auras pas le temps de prendre un dirigeable ou un voilier.

Merci @Norway pour l’article… mais comme dit un copain : Je ne cause pas le Klukefluke…

1 J'aime

Check aussi le fil complet, ca aide à pas réinventer la poudre à couper le beurre