Gouvernance ESG entreprises aux USA

Bonjour à tous,

je travaille pour une entreprise américaine du secteur digital.
La boite commence à s’intéresser un peu plus et à construire son positionnement par rapport aux sujets « environment - sustainaibility ». Notamment parce que ceux sont des indicateurs qui commencent à être regardés de plus près par les investisseurs et que certains concurrents européens ont pris de l’avance.
Parmi les actions qu’elle entreprend, il y a:

  • le « bottom-up » notamment par la création de groupes de salariés (dont je fais parti) pour accompagner cette réflexion collective
  • le « top-down » avec la mise en place d’une équipe (rapportant au directoire) chargée de définir une stratégie documentée et son plan d’action, tout en l’inscrivant dans des cadres de gouvernance ESG déjà existants aux USA

Je voulais si l’un ou l’une d’entre vous connaissait ces cadres « ESG »: SASB, TCFD et ISS?
Sans avoir l’expertise d’un juriste, je voulais juste essayer de comprendre quel était l’éventuel retour d’expérience sur ces cadres? greenwashing pour faire plaisir aux investisseurs ou un certain sérieux?

mon objectif est de remonter d’éventuelles questions via le groupe de salariés (qui j’espère ne va pas se faire piéger dans le « installons des ampoules basse consommation! »)

bon j’avoue c’est un sujet assez spécifique, pas sur qu’il y ait bcp de shifters juristes qui connaissent la gouvernance d’entreprise US, mais on ne sait jamais

merci à tous
Patrick

Bonjour Patrick
Ce serait bien que tu nous dises ce qui te conduis à solliciter le shift. Es-tu shifter? J’ai nottamment une petite idée du côté du rapport sur la sobriété numérique mais je ne suis pas sûr que ce soit ce que tu cherches.

Bonjour Patrick,

question intéressante, mais qui a peu de lien avec le juridique.

Une info générale sur la gouvernance ESG/RSE est qu’il y a beaucoup de cadres différents de reporting, comme ceux que tu cites, mais qu’il y a très peu d’obligations, juste de reporting annuel pour les grandes entreprises. Par contre, il n’y a pas d’obligations d’actions, de résultats, d’indicateurs…
Par exemple, je travaille pour un groupe américain qui utiliser le CDP comme cadre de reporting, le rapport RSE de l’entreprise est juste de la com et ca leur permet d’avoir un bon classement CDP (B), alors qu’il n’y a pas grand chose de tangible dans leur rapport non-financier.

Mon retour d’expérience sur l’analyse des cadres est que le sérieux des actions de l’entreprise (fond) n’a pas de rapport avec le cadre de reporting choisi (forme). Les experts financiers qui notent les entreprises sur leurs critères ESG envoient des questionnaires poussés aux entreprise et savent faire la part entre comm greenwashing et actions sérieuses.

Donc je te conseille à ton niveau de poser des questions concrètes: quand un bilan GES sera disponible?.. plutot que de se focaliser sur le type de reporting ESG.

@Laure_Mzc d’autres remarque en complément?

Bonjour Bertrand
Désolé pour ma réponse tardive.
Oui je suis shifter (récemment inscrit) et mon objectif etait de solliciter la communauté pour voir si certains pouvaient m’éclairer sur les cadres de gouvernance d’entreprise dans le contexte que je décris.
Il me semblait que c’était le principe de ce forum, ou je me suis trompé?
Pour la sobriété numérique ca va etre un sujet corolaire pour moi effectivement dans une boite du numerique qui promeut son usage étendu

Bonne journée

Bonjour Matthieu

Désolé pour mon retour tardif et merci pour la reponse qui conforte un peu ce que je pressentais.

Pour GES, ils ont commencé à faire du reporting scope 1 et 2 (très haut niveau et pas vu de données très tangibles pour linstant) pas encore scope 3.
Par contre une fois que la boite a son bilan GES, quelle suite? Quelle trajectoire avec quel ordre de grandeur? Il y a des guidelines ou chacune fait à sa sauce?
Je connais les trajectoires individuelles bilan carbone avec cible 2t co2 en 2050 mais pour les entreprises c’est autrement plus complexe a « distribuer » j’imagine

Si tu as des pistes

Cdt
Patrick

Salut Patrick

Pour essayer de mieux répondre à ta question, je ne pense pas que le Shift ait développé des travaux approfondis sur le management en soi. Par contre le rapport sur la sobriété numérique présente une démarche assez détaillée sur la façon de mobiliser l’entreprise autour de la réduction des émissions de carbone émanant du numérique. Peut-être que cela peut se transposer de façon plus globale.

Bertrand