Dessins de Xavier Gorce sur l'écologie

2dc47570bc42a1d0-3f79e
275dce52006dec6a2a88484221bc29f4


!

4 J'aimes

2 J'aimes






Et mon préféré:

4 J'aimes

Quoi ? Xavier Gorce insinue qu’on pourrait être écologiste sans être de gauche ou anti-capitaliste ?? Mais c’est une honte :smiley:

1 J'aime


La décroissance

2 J'aimes

Je n’arrive pas à retrouver celui que JMJ utilise parfois (aussi de Xavier Gorce). C’est 2 pingouins sur un iceberg en train de couler et un pingouin demande si l’autre a des données chifrées pour prouver qu’ils sont vraiment en train de couler. J’aurai bien voulu le retrouver mais impossible.
Ca parle à quelqu’un?

2 J'aimes

Oui ! Je vais voir si je le trouve

Et en cherchant, je tombe sur celui là : (référence aux ordres de grandeur :smiley: )

1 J'aime

En fait, j’ai pas trouvé mais j’en ai d’autres :smiley:


IND_11_13_03

1 J'aime

Je l’ai trouvé dans le PTEF!!!

6 J'aimes

1 J'aime

2 J'aimes

Celle-ci est, pour ma part, symptomatique de ce qui se passe au-dessus de nos têtes et dont nous nous fichons éperdument !!! Pour prendre un peu l’altitude en temps réel, je vous conseille ceci: https://satmap.space/

Un génie ce Xavier Gorce.
Copions les et faisons les circuler…

Mettre « fumer tue » sur les paquets de cigarettes n’a jamais fait arrêter les fumeurs que je connais ( certains en sont mort…je pense aux autres)
En revanche, le jour où la loi a interdit de fumer dans les lieux publics, comme les cafés, c’est passé comme une lettre à la poste ! Pourtant, Il y a 50 ans une telle loi aurait entraînée une révolution des fumeurs sur le droit à la liberté de polluer où, qui et quand je veux.
Mais après 10 ans de « fumer tue » + photos atroces sur tous les paquets, (ce que tout le monde savait avant), c’est passé tout seul.
Le fait de ‹ savoir › intellectuellement, froidement, ne suffit pas toujours.
Celui de ressentir/comprendre/chercher l’alternative fonctionne mieux.
Comme si nous avions tous fini par lire « fumer tue » en y ajoutant ce qui n’est pas écrit, à savoir:
« fumer tue et blesse ! vous et ceux à qui vous imposez votre fumée ». ET que ayons alors trouvé normale la conclusion/conséquence : Cela va donc être interdit dans tous les lieux où le fumeur s’impose au non-fumeur.
Renoncer au confort et à l’abondance de l’énergie carbonée va demander un effort énorme.
Avons nous/ai-je envie de consentir cet effort ? non, bien sûr!
Alors la question devient :
-De quelle émotion/ressenti/compréhension/motivation ai-je besoin (avons nous besoin) pour décider de renoncer au confort et à l’abondance ?