Conséquences d’une production pétrolière à un niveau inférieur de 10 à 20 % à celui atteint en 2019?

Dans la Synthèse « Approvisionnement pétrolier futur de l’UE », dans le Résumé exécutif, il est écrit : « La production pétrolière totale des principaux fournisseurs actuels de l’Union européenne risque de s’établir dans le courant de la décennie 2030 à un niveau inférieur de 10 à 20 % à celui atteint en 2019, faute de réserves suffisantes pour compenser le déclin de la production existante. »
Ma question bête est : « quelles sont les conséquences de ce scénario sur le fonctionnement (voire la maintenance) des centrales nucléaires ? sur l’accès à l’électricité » ?

oula, pas facile comme question.

Dans le cas où la transition qui ne favoriserait pas la réduction de la dépendance au pétrole
Autrement dit si la demande ne décroit pas au moins aussi vite que l’offre

Alternative 1 : pas de conflit majeur
Alors sur le marché de l’électricité, ca n’aura aucun impact.
Par contre une possibilité est que cela engendre :

  1. une contraction de l’économie (voir crise de 2008)
  2. une réduction de la capacité d’investissement des Etats
  3. une possible prolongation / maintien de l’énergie nucléaire
  4. le redémarrage du charbon / shale-oil

Alternative 2 : conflit majeur aka WWIII
le plus probable : USA vs Chine
Envisageable : RU VS UE
Envisageable : Bordel au Moyen-Orient
possible : Inde vs Chine

=> Possibilité de rupture des chaînes logistiques (maintenance / combustible / personnel / cible stratégique) qui pourrait entrainer des fermetures anticipées de centrales nucléaires
=> rationnement / économie de guerre

Personnelement, je penche plus pour l’alternative 2 et que certains gouvernement sont en train de s’y préparer

  • Allemagne
  • UK
  • US
  • Chine

Je partage l avis de Norway sur l’alternative 1, sauf sur le point 4: pour moi, le pétrole ne servant pas en général à fabriquer de l electricite, pas de raison que le charbon reparte pour cette raison. Par contre, on risque de voir un plus fort développement des véhicules électriques, ce qui va relancer les centrales au charbon en Chine.

Au fait, les Allemands développent l hydrogène pour les raisons suivantes: ils ont de l argent à investir, ils ont besoin d’énergie car ils arrêtent le nucléaire et le charbon, ils adorent les nouvelles technologies vertes, ils ont une surproduction d électricité intermittente de temps en temps…

C’est possible aussi en effet
Mais j’ai un doute (donc c’est juste une opinion) qu’ils soient aussi déconnectés de la réalité physique (vu les analyses faites par leur armée) mais on sait jamais :sweat_smile: :rofl:
image

J’ai fait un raccourci pour le charbon et shale-oil. Charbon : ca serait pour relancer l’économie (TRE => économie) et le shale-oil pour refaire l’épisode 2008 parce que… heuuu…
image

Je suis d’humeur citatoire :innocent: :laughing:

Je suis peut-être naïf mais je ne vois pas pourquoi il y aurait un impact sur les centrales nucléaires? Le pétrole est complètement anecdotique pour les faire tourner ou les construire. Une réduction des apports pétroliers se traduira sans doute par des secousses au niveau pricing, ce qui accélèrera fortement le passage à l’élec pour la mobilité… mais sur le nucléaire ou l’électricité de manière générale je ne vois pas.

Du coup c’est moi qui ai une question bête également : j’ai parcouru le sommaire du rapport, ça a l’air très axé sur la production de pétrole, mais je ne vois rien sur la demande.
J’ai en tête que l’essentiel du pétrole sert à la mobilité : le basculement sur des véhicules élec ou hybrides réduit cette demande, savez-vous quelle est la prévision pour la décennie 2030 (puisque c’est celle étudiée par le rapport)? Vu les prévisions de vente de VE, est-ce si grave de prévoir des baisses de produits pétroliers de 10-20%?

1 J'aime