Comment un producteur de tabac, philip Morris, peut-il s’inscrire dans la réalisation des objectifs de développement durable?

La réponse avec Abla Benslimane Directeur des Affaires Externes de Philip Morris Maroc.
L’article intégral est à ce lien.
Quel aplomb!!

EcoActu.ma : Comment convaincre être éco-responsable et qu’il ne s’agisse pas de greenwashing lorsqu’il s’agit d’un fabricant de Tabac ?

Abla Benslimane : PMI promeut une vision intégrée de durabilité tout au long de sa chaîne de valeur et de son activité commerciale, c’est pourquoi les questions environnementales sont une partie inhérente de nos priorités.

Pour nous, la durabilité commence par la prise de toutes les mesures possibles pour remplacer les cigarettes par des alternatives moins nocives sans fumée pour concrétiser notre vision d’un avenir sans fumé.

Nous savons que nous ne pouvons pas réussir à long terme sans rendre notre entreprise plus durable, et la durabilité ne peut être atteinte sans transformation. Il s’agit de changer la nature même de notre entreprise et de nos activités. Nous sommes très clairs et transparents quant à notre engagement.

Pour cela, on a mis au point des paramètres pour mesurer et évaluer nos progrès et les rendre publics.

Ces paramètres sont publics et aident ceux qui nous interpellent à évaluer si nous agissons conformément à nos objectifs, à vérifier nos actions et l’affectation de nos ressources, et également à voir les progrès que nous réalisons.

Si les ventes de cigarettes restent aujourd’hui la plus grande partie de nos activités dans la plupart des pays, la situation évolue rapidement.

En 2019, nos produits sans fumée étaient déjà commercialisés dans 52 marchés et représentaient 18,7% du notre chiffre d’affaires global, 71% de dépenses commerciales et 98% des dépenses en R&D.

En fin 2019, sur les quelque 150 millions de personnes qui utilisent régulièrement nos produits, environ 9,7 millions se sont converti à l’IQOS.

PM s’emploie activement à accélérer le déclin du tabagisme au-delà de ce qui peut être réalisé par les seules mesures traditionnelles de lutte anti-tabac.

De plus, alors que nous sommes en pleine transition, nous continuons à nous concentrer sur nos impacts environnementaux et nous sommes fiers d’être reconnus comme un leader mondial pour notre action d’entreprise sur le changement climatique.

En 2020, pour la sixième année consécutive, PMI a été inscrite sur la liste Climat A du CDP ( Carbon Disclosure Project ) pour son action globale de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’atténuation du changement climatique, et pour la transparence de ses pratiques de reporting.

Comment réduire son impact, pour un fabricant de tabac, aussi bien sur l’environnement que la santé des gens ? Cela doit être quelque peu problématique.

Adresser l’impact négatif de nos produits sur la santé, est le plus grand impact que nous pouvons avoir aussi bien sur la santé que sur l’environnement.

Grâce aux avancées technologiques actuelles, une science de pointe et des investissements substantiels, PMI a développé une gamme de produits sans fumée qui ont le potentiel de réduire de manière significative les méfaits associés au tabagisme. Notre objectif est que ces produits remplacent un jour les cigarettes.

On le sait tous fumer des cigarettes provoque des maladies graves, et la meilleure façon d’éviter les méfaits du tabac est de ne jamais commencer à fumer, ou d’arrêter.

Mais il est possible de faire beaucoup plus pour réduire les risques sanitaires pour les 1,1 milliard de personnes dans le monde qui, autrement, continueraient à fumer. C’est pourquoi le développement de nos produits est basé sur le principe de l’élimination de la combustion pour réduire les niveaux de ces composants nocifs ou les éliminer.

Pour les adultes qui n’arrêtent pas de fumer, en remplaçant les cigarettes par des alternatives moins nocives, nous pouvons réduire d’une manière significative l’impact négatif de nos produits.

C’est notre contribution à l’objectif de la SDG 3 ( Sustainable Development Goals ) de réduire d’un tiers la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles d’ici 2030.

Mais il ne s’agit pas seulement de remplacer les cigarettes par des produits à risque réduit mais d’une approche plus globale, qui inclus l’impact sur la société, le respect de l’environnement et des personnes concernées, et enfin la création d’une valeur à long terme pour toutes les parties prenantes.

Qu’il s’agisse d’opérer avec excellence, comme en matière de gestion durable de la chaîne d’approvisionnement, de prendre soin notamment d’un point de vue socio-économique des personnes avec lesquelles on travaille, ou de veiller à la protection et la préservation de l’environnement à travers la protection climatique, la prévention des déchets, etc.

Toutefois, bien qu’on soit engagé à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les produits sans fumée remplacent les cigarettes dès que possible cela prendra du temps et ne dépendra pas seulement de nos efforts.

Les gouvernements ont un rôle clé à jouer en soutenant les politiques et en adoptant des règlements qui encouragent les fumeurs à changer de produits, et les fumeurs qui ne souhaitent pas arrêter devront en fin de compte décider de passer complètement à ces produits.

La problématique des déchets se pose avec acuité dans votre activité, notamment les mégots de cigarettes avec des résidus nocifs. Où se situe votre responsabilité dans la gestion ?

**La** suite sur ce site

2 J'aime