Charge contre JMJ et les shifters : Article d'un blog Mediapart relayé sur LinkedIn

Bonjour,

Je partage ici le Lien d’un article très virulent relayé par tous ceux que JMJ dérange dans leur business. (Gregory Lamotte notamment qui ne se gêne pas pour se vautrer dans l’attaque ad hominem)

Qu’en pensez vous ?

Note de modération : L’article écrit par Edouard Catala et partagé par Grégory Lamotte se nomme « Jancovici, le Raoult du nucléaire, l’écologie, Cheval de Troie du nucléaire » (infos ajoutées pour faciliter les recherches par mots-clés)

1 J'aime

Bravo Hugo de nous faire partager cet article. Il faut effectivement que nous n’ayons pas peur d’en faire un débat interne sur le forum, sans tomber dans le même genre d’invective.
Gregory Lamotte pointe un aspect de JMJ que l’on remarque d’emblée quand on l’écoute: un ton parfois péremptoire ou moqueur qui ressemble au premier abord à la façon dont se font mousser nombre de conférenciers. Je l’avais un peu ressenti lors de ma première écoute, mais mon fils (28 ans) m’avait conseillé d’insister et il avait raison. Oui JMJ peut être irritant parfois et il ne s’en cache pas mais je pense qu’il l’assume et l’intérêt de sa posture est qu’il percute. Il s’agit donc de savoir si on s’attache aux particularités d’un interlocuteur et si on n’en fait un objet d’invalidation ou si on se demande si son message est intéressant.
L’argumentaire de Gregory Lamotte est particulièrement mauvais mais peut être efficace lorsqu’il attaque JMJ sur le fait que son discours est à dominante scientifique et donc voudrait s’imposer comme indiscutable. Gregory Lamotte semble en effet prendre ceux qui s’intéressent au propos de JMJ (les shifters!) pour des imbéciles qui se laissent séduire par une discours catastrophiste sans adopter une attitude critique consistant à rechercher d’autres sources d’informations
Il développe ensuite un contre-argumentaire qui, en soi, peut être intéressant mais que je n’aime pas effectivement quand il en fait l’occasion d’une attaque personnelle (le Raoult du nucléaire). C’est malheureusement l’habitude de certains intellectuels qui se veulent polémistes et trahissent ainsi leur agressivité à l’égard de ceux qui ne pensent pas comment eux.
Quant au soupçon que JMJ assure le lobying du nucléaire, il nous insulte tous. De même que l’affirmation selon laquelle il rejetterait les énergies renouvelables. (« Je vais montrer en quoi cette hypothèse alors qu’il combattra toutes les Energies Renouvelables (EnR) pied à pied, est aussi fallacieuse que dangereuse. »)
L’ennui est que Médiapart dispose d’une bonne audience auprès de personnes plutôt « progressistes » et participant à la lutte contre le réchauffement climatique. S’il faut donc répliquer à ce type d’article, ce n’est sûrement pas sur le même ton mais par l’argumentaire raisonné qui caractérise le Shift.
Merci donc Hugo d’ouvrir ce débat. Car l’article est blessant, et il faut le considérer avec lucidité pour limiter son caractère problématique en termes d’opinion publique.
A poursuivre donc.

Bertrand

6 J'aime

Ce n’est pas un article de Médiapart, mais un blog libre d’un abonné à Médiapart.

Le blog a actuellement 5 billets et a 3 abonnés.

Pas d’affolement.

2 J'aime

Oui d’accord avec toi: pas d’affolement, cela relève du blog de Médiapart. Mais pas d’affolement pour qu’on n’y réponde pas sur le même ton, qui nous déconsidèrerait.

1 J'aime

Tout a fait Bertrand j’ai essayé d’attirer l’attention en commentaire sur l’intérêt de se concentrer sur des analyses factuelles sourcées que l’on peut scientifiquement comparer sur la base de leurs hypothèses.

Mais la caricature est virulente et on sent une véritable haine complètement irrationnelle (si ce n’est d’exploiter un raisonnement fallacieux pour continuer à surfer sur une idéologie Dont les prévues restent à faire et non sans conflits d’intérêt), c’est effrayant. L’urgence climatique a clairement été reléguée dans les tréfonds du sophisme.

Je ne m’étais pas forcément rendu compte de cet extrême là. Ça me désole un peu.

1 J'aime

En tous cas cet article n’a pas plus à tout le monde :joy:

2 J'aime
2 J'aime

Beaucoup de toxicité, de fiel dans cet article assez insultant. Je me demande si l’auteur a bien regardé les cours des Mines donné par JMJ.
Il me semble qu’il pointe le fait que le nucléaire n’est pas renouvelable.
Je ne suis pas expert nucléaire mais il me semblait que les déchets hautement actif ne sont pas si nombreux que cela (me corriger si je dis une bêtise).
Et si on suit cet article alors le GIEC apporte aussi de fausses idées car beaucoup de données des cours et conférence de JMJ sont similaire au rapport du GIEC et parfois issus de ce dernier. (je parle du rapport de synthèse, je n’ai pas lu les 3 rapports de plus de 1500 pages chacun).

Cet article est long, pas synthétique. On a l’impression qu’il se base plus sur le dogmatisme en prenant une ou deux données pour manipuler plutôt que d’avoir un argumentaire solide. J’ai eut l’impression qu’il est du même gabarit qu’une théorie du complot.

Le nucléaire n’est pas renouvelable … C’est un fait. Mais je n’ai pas le souvenir (et la flemme de chercher) que Jean Marc Jancovici l’ait dit. Et si c’est le cas, c’était surement un lapsus.

Jean Marc Jancovici a répondu en commentaire sur linkedin ici

L’article n’apporte rien, pas de contradiction claire ou d’erreur fondamentale sur le fond. La forme, elle, ne peux pas plaire à tout le monde, mais ça on s’en fou.
J’aime pas la typo utilisée lors de la rédaction de la relativité générale, elle n’en est pas moins solide sur le fond.

1 J'aime

JMJ dans sa réponse linkedin à listé les principaux éléments d’un texte qui en dis plus sur l’auteur que sur le sujet. Comme c’est un blog, peu de public à atteindre donc pas besoin de perdre de l’énergie dessus à mon avis.
Celà dit les arguments à opposer sont toujours les mêmes dans cette gueguerre LinkedIn. Pour ma part, je ramène sur la table dès que je peux le bilan médiocre de l’Allemagne en terme de production d’électricité decarbonnee en 2020. Les pro EnR n’ont rien à répondre à ça et essayent de détourner l’attention sur d’autres choses bien sûr…

C’est quand même le moins compliqué de nos problèmes…

1 J'aime

Je suis très partagé sur l’intérêt de répondre à ce type d’attaque et sous quelle forme.
Cela ne changera pas l’avis du rédacteur.
Peut être celui du lecteur.
JMJ a répondu et factuellement je trouve.

Il est évident que toutes les organisations dont le business model pari sur les EnR type éolien, PV ne peuvent supporter le discours perçu comme catégorique de JMJ.
Peut être faut il, sans changer ke fond, mettre une dose de nuance sur la compatibilité des EnR avec le discours du shift.
Cela ne remet pas en cause que les ordres de grandeur exprimés par TSP ne permettent raisonnablement pas a court terme de stopper le nucléaire, ni même d’être une alternative aux énergies fossiles.

2 J'aime

Je pense que sur ce genre de sujet il est important dans nos réponses de faire la différence entre une cassandre et un prophète de l’apocalypse.
Cassandre « savait », comme on « sait » aujourdh’ui la conséquence d’un réchauffement climatique, comme on sait la conséquence de sauter d’un avion sans parachute. La ou un prophète d’apocalypse braille en escomptant que sa prophétie soit juste.
Dans notre cas il faut, je pense, souligner que JMJ quand il escompte voir venir « la barbarie partout » il se base sur « la science » qui dit entre autre que l’Inde par exemple deviendra invivable pour les humains (petit exemple d’une très longue liste). C’est pas de la prophétie mais l’analyse froide d’un fait comme de dire à un enfant que mettre sa main dans le feu ça brule.

1 J'aime

Bonjour,
L’article se limite à donner des jugements et commentaires sur des affirmations extraites d’un discours sans apporter de données factuelles. Je n’y passe pas plus de 3 minutes à le lire et à le commenter…
Merci tout de même pour le partage