Avis du Shift(er) sur les plus gros pollueurs de France (Total, ArcelorMittal, Air France, Peugeot/Renault, Lafarge, EDF/GDF...)

Bonjour à tous,

Avant de vous expliquer les raisons, j’aimerai connaitre votre avis sur les plus gros pollueurs de France. Je vous invite donc à répondre au sondage ci-dessous et vous explique tout après:

Que pensez vous des plus gros pollueurs de France: Total, ArcelorMittal, Air France, Peugeot/Renault, Lafarge, GDF…etc ?
  • Nous devons les aider à disparaitre car nous devons nous passer d’eux dans le futur
  • Nous devons les aider à se transformer car nous n’aurons plus besoin d’eux tels quels dans le futur
  • Nous devons aider à en faire disparaitre certaines et à en transformer d’autres, indispensables pour notre futur
  • Nous n’avons pas le choix que de les garder pour l’instant, mais ils ne méritent pas notre attention
  • Ils font surtout du greenwashing, peu de concret et n’ont pas besoin de soutiens (e.g. subventions)
  • Ils font des efforts pertinents mais insuffisants au vu de l’enjeu climatique, ils n’ont pas besoin de soutiens
  • Ils font des efforts pertinents mais ne sont pas assez encouragés, ils ont besoin de soutiens
  • Ils ne doivent pas être moteur dans les solutions du futur pour réduire nos émissions car ils nous freineraient dans notre développement/adaptation
  • Ils ne peuvent pas être moteur dans les solutions du futur pour réduire nos émissions car ils ne sont pas adaptés au mode de vie de demain
  • Ils peuvent être moteur dans les solutions du futur pour réduire nos émissions par leur expertise et leur poids
  • Ils doivent être moteur dans la proposition de solutions car (en partie) responsables de la situation actuelle et capable d’apporter une vraie plus-value.

0 votant

J’aimerai faire un état des lieux de votre/notre vision en tant que Shifters sur les plus gros pollueurs de France. Volontairement j’ai mélangé un peu des choux et des carottes dans les pollueurs, car certains sont émetteurs directs et d’autres indirects (les fameux scopes 1, 2, 3). Au départ j’avais une liste plus restreinte de « vrais » pollueurs (i.e. directs) mais je pense que la majorité des gens sont plus réceptifs si on parle de Total, d’Air France ou de Peugeot, plutôt que d’ArcelorMittal, Lafarge et EDF.

Maintenant que vous avez (normalement) répondu au sondage, je voudrais vous donner ma vision du sujet et la raison pour laquelle je souhaite avoir votre avis.

Travaillant dans le domaine de la sidérurgie en étant en contact avec le domaine pétrolier (j’explique après pourquoi) et ma compagne dans ce domaine également, je suis témoin au quotidien du « Total-bashing » (tout le monde connait Total en France), et de « l’ArcelorMittal-ignorance » (pas sûr que tout le monde sache ce que fait ArcelorMittal déjà - ils produisent de l’acier). Je suis un peu catégorique mais l’idée est celle là: les majors du pétrole sont les vilains petits canards, ne font que du greenwashing et à part polluer ne servent à rien, et la sidérurgie/cimenterie… personne n’y prête attention. Alors même que la sidérurgie/cimenterie émettent des millions de tonnes de CO2 par an, et que contrairement au secteur pétrolier (au transport en fait), il est beaucoup plus « facile » d’agir pour réduire les émissions du secteur de la sidérurgie/cimenterie drastiquement et rapidement que celui du pétrole.

Les majors du pétrole monopolisent l’espace médiatique (un peu comme pour le nuke) sans qu’on pèse vraiment le pour, le contre, l’histoire du pétrole, les enjeux actuels et futurs etc. Je dis bien les majors du pétrole et non le pétrole, car lui doit bien monopoliser l’espace médiatique. D’ailleurs je recommande la lecture d’Or Noir de M. Auzanneau, assez dense mais qui explique bien l’histoire, comment et pourquoi nous en sommes arrivés là; et si nous vivons « dans le luxe » aujourd’hui, c’est clairement grâce au pétrole.

Néanmoins quelques points:

  • On peut critiquer comme on veut le pétrole, si demain on arrête de sortir du pétrole, ca devient le chaos planétaire. Même les légumes du marché bio du coin sont venus en voiture/camion jusqu’à l’étable.
  • Total & Co doivent bien sûr agir et réduire leurs extractions mais ce ne sont pas les seuls acteurs à pouvoir agir au niveau du secteur du transport: les fabricants de voiture (plus petites, alternatives au pétrole etc.), les villes/l’état (plus de transports en communs, pistes cyclables, loi…etc.), les consommateurs (pas acheter de gros SUV, prendre plus le vélo). En bref, tout le monde a sa responsabilité dans l’affaire et le consommateur/utilisateur le premier
  • Est-ce productif de basher Total & Co ? C’est indéniable que l’on doit (va finir par) se passer de pétrole, mais simplement souhaiter leur disparition est-il à notre avantage ? Au delà de l’emploi (qui n’est tout de même pas anodin), ces compagnies ont des moyens colossaux et investissent dans « l’énergie de demain ». On peut clairement discuter de la stratégie, est ce que c’est suffisant, est ce que c’est pertinent, quelles sont les motivations derrières (spoil: financières), mais elles ont conscience (je pense) que le pétrole n’est pas l’avenir. Et pour travailler en relation avec eux, elles investissent dans des alternatives: EnR, hydrogène, stockage de CO2, etc. Les plus critiques diront que tout cela n’a pas d’avenir mais je peux vous assurer que pour décarbonner la sidérurgie, des synergies avec des acteurs comme Total sont indispensables pour travailler sur des solutions hydrogène ou le stockage de CO2 par exemple (une partie de mon travail et qui est plus concret que ce qu’on ne pourrait croire)
  • De l’autre côté, justement, on parle finalement assez peu dans les médias d’entreprises comme ArcelorMittal ou Lafarge, pourtant très émettrices de GES (directes, qui plus est). Ces points d’émissions sont souvent concentrés et c’est la raison pour laquelle on peut agir plus facilement pour décarbonner l’industrie (le coeur de mon travail). C’est quand même loin d’être trivial mais on peut arriver à de fortes diminutions.
    Et on va encore avoir besoin d’acier, de ciment, d’aluminium pendant quelques décennies/siècles.

L’impression que ca me donne c’est qu’on (les médias) se focalise parfois certes sur de bon secteurs (le pétrole), mais en faisant un focus uniquement sur une partie du problème et pas l’entièreté, et en omettant d’autres secteurs tout aussi polluants où des solutions pourraient être développer plus rapidement si on mettait l’accent dessus (opinion publique, législation, subventions, etc). Le tout, sans forcément remettre les choses dans leur contexte, avoir un débat équilibré et présenter des perspectives.

Bien sûr, c’est ma vision sans doute un peu biaisée des choses et c’est la raison pour laquelle je souhaite faire ce sondage et connaitre votre opinion sur ces entreprises ambivalentes - et aussi informer sur des solutions à l’étude dans ces secteurs.
Je ne prétends pas détenir la vérité - loin de là - mais j’essaye d’apporter un peu de nuances dans un monde médiatique où on nous amènent en permanence à penser Noir ou Blanc, quand la vérité est une cinquantaine de nuances de gris (sic).

Merci d’avance pour vos retours :slight_smile:

Max

1 J'aime

Le plus gros pollueur de France n’est que le français. :slight_smile:

1 J'aime

D’un autre côté, la vérité ne se situe peut être pas non plus dans une deresponsabilisation des personnes morales sur ce sujet. Et peut être que les travaux amont sont complémentaires des travaux aval. Nul besoin de les opposer dès lors. Un peu comme le débat sans fin nucléaire vs renouvelable, in fine là n’est pas la priorité meme si la question reste entière et devra être traitée.

Très intéressant ton sondage. J’y ai répondu. Deux réactions.
J’ai été prudent et plutôt positif car je ne connais pas assez la réalité des efforts ou de l’absence d’efforts de ces sociétés. En gros: on ne pourra pas se passer d’eux, ils ne sont pas nécessairement plus responsables que nous-mêmes qui profitons de leur technologie et de leurs produits.
Il me semble qu’il faut que tu indiques comment tu vas exploiter et diffuser les résultats du sondage. La règle déontologique, quand on sollicite la contribution de personnes, c’est de faire connaître non seulement sa motivation (ce que tu exposes parfaitement) mais aussi sa finalité.
A discuter avec toi prochainement donc, pour que ce soit utile aux shifters.

Bonjour Bertrand,

Merci pour ton retour et merci également aux autres.
Je t’avoue que je n’ai pas particulièrement réfléchi à « l’après » pour le moment. Je ne comptais pas diffuser les résultats du sondage et pour moi l’utilité première était de faire un état des lieux de notre avis sur la situation avec ces entreprises avant tout.

Plusieurs points pour étayer le débat et essayer de te répondre :

  • pour que les résultats d’un sondage soient pertinents, il faut un certain nombre de votants. Nous ne sommes pour le moment qu’une dizaine à y avoir répondu ce qui donne une tendance mais sûrement pas quelque chose de « définitif », encore moins exploitable
  • quand je vois par exemple le site Shift your job (ou qq chose comme ça), il n’est jamais fait mention de ces entreprises. Or, comme je l’explique, ces entreprises multiplient les projets justement pour réduire leurs émissions. Je trouve ça donc assez malhonnête de mettre seulement des entreprises « vertes » dans la liste (et on pourrait débattre sur le vert) et pas celles qui cherchent à réduire leurs émissions. Est ce bien productif de mettre une entreprise qui déforeste pour mettre des panneaux solaires en France, plutôt qu’une entreprise « grise » qui a initié plusieurs projets pour réduire ses émissions ? Je ne sais pas si on peut influencer sur Shift your job, mais on pourrait à minima équilibrer le débat , ou expliquer sur le site ce que font certaines des entreprises polluantes. Surtout qu’en plus elles cherchent aussi à recruter.
  • l’utilité pour moi était justement après le sondage d’expliquer pourquoi je l’avais fait et de faire réfléchir les gens sur leurs résultats (c’est pour cela que je lai fait avant d’expliquer et non après). Encore une fois l’idée n’est pas de dire Total et ArcelorMittal sont des bisounours, mais qu’ils ont des projets, et que même s’ils continuent de polluer par « nécessité » ils travaillent en parallèle pour réduire cette pollution. Je vois plus ça comme un sondage « d’éveil » que d’un véritable outil de communication

Mais on peut bien sûr prendre le temps d’en rediscuter ensemble quand tu le souhaites et essayer d’y trouver une vraie utilité :slight_smile:

Max

A propos de shift tout job, il y a Engie, très gros pollueur et adepte de greenwashing, malgré mes remarques il n a pas été retiré.

Ce que je trouve intéressant dans ton initiative, c’est d’éviter les prises de positions en oui/non, bon/mauvais et d’avoir un échange sur ce en quoi le shift peut favoriser les efforts des industries émettrices de carbone en supposant d’ailleurs qu’elles y ont particulièrement intérêt si elles ont une perspective de long terme.
10 réponses ne sont effectivement pas suffisantes, d’autant qu’on ne connait pas les profils des participants et qu’on ne sait donc pas s’ils répondent en pleine connaissance de la question ou plutôt dans une appréciation orientée (comme la mienne dans ma réponse). Et je ne sais donc pas comment répondre à la question d’une vraie utilité.