[07/09/2020] Invitation | Conférence « Sobriété numérique : un enjeu énergétique et sanitaire ? » au Salon Produrable


Chères amies, chers amis du Shift ,
Nous avons le plaisir de vous inviter à la 13ème édition du salon PRODURABLE 2020 : un événement professionnel en faveur du Développement Durable et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), dont nous sommes partenaires.

Nous y co-organisons avec Syntec Numérique la conférence « Sobriété numérique : un enjeu énergétique et sanitaire ? », le lundi 7 septembre de 12h30 à 13h15 (Palais des Congrès, Paris).

La programmation du salon est riche : découvrez tout le programme en ligne !

The Shift Project offre une invitation aux 100 premiers inscrits (au delà, prévoir 250 à 350 €) ! Vous pouvez dès à présent vous inscrire en ligne en prenant soin d’indiquer le code invitation INV20_TQNZWM.

Au plaisir de vous y retrouver,
L’équipe du Shift

Sobriété numérique : un enjeu énergétique et sanitaire ?

Table ronde – Lundi 7 septembre 2019 12h30 - 13h15
Palais des Congrès de Paris, porte Maillot

Notre usage des technologies du numérique représente aujourd’hui, avec la production des équipements, près de 4% des émissions des gaz à effet de serre : désormais moitié plus que l’aviation civile.

Rendre notre système numérique mondial compatible avec les contraintes énergie, climat et sur les ressources nécessite de mettre en place le principe de « sobriété numérique ». Son objectif : identifier les apports essentiels du numérique pour nos sociétés et les préserver. Un système non compatible avec les contraintes physiques ne sera en effet pas capable de continuer à rendre les services qu’il rend actuellement. Le système numérique est l’un de nos atouts les plus prometteurs pour relever les défis de ce siècle : il convient donc de s’assurer que la manière dont nous l’utilisons soit réfléchie et pertinente.

Aujourd’hui, l’utilisation que nous faisons de nos technologies de l’information n’est viable ni sur le plan de la résilience aux limites planétaires, ni même sur le plan des effets directs de leurs mésusages sur la santé. Les questions que soulèvent la sobriété en pratique relèvent donc de l’usage, du système d’usages et de l’interaction des comportements humains avec les infrastructures techniques qui les sous-tendent.

Avec :

  • Laurie Marrauld , Maître de conférences, EHESP
  • Caroline Vateau , Directrice du département Numérique Responsable, APL Datacenter (AGIT)
  • Hamza Didaraly , Co-fondateur, IA pour tous / Better We Better World
  • Véronique Torner , Présidente & Co-fondatrice d’Alterway / Membre du comex et administratrice en charge du programme Numérique Responsable, Alterway / Syntec numérique
  • Maxime Efoui , chef de projet Numérique, The Shift Project

Le dialogue entre experts et décideurs économiques permet de faire émerger une transition énergétique et écologique plus cohérente avec les contraintes physiques de l’économie et les impératifs sociaux qui traversent notre société : PRODURABLE y contribue, et le Shift est fier d’y participer.

Bonjour,

Nouveau Shifter du 94, je tenais tout d’abord à vous remercier de cette opportunité que j’ai saisi en m’inscrivant pour cette conférence.

D’autres Shifters s’y sont ils inscrit ?

(PS: Mes excuses par avances si ce fil de conversation ne devait pas donner lieu à des réponses et si par ailleurs un autre canal y était consacré)

Bien à vous,
Guillaume

2 J'aimes

Tu es exactement au bon endroit pour parler de cet événement ! Tu pourras même nous faire part de tes impressions, ce que tu as appris, ce que tu veux creuser après coup !

2 J'aimes

Parfait alors, merci PascalA pour ta réponse ! Je tâcherai de faire ça bien :slightly_smiling_face:
Si un Shifter se joins à ces jours de conférence c’est avec plaisir que nous pourrons faire connaissance !

Bonsoir à tous

Nouveau shifter aussi, inscrit :ok_hand: Avec plaisir aussi pour y rencontrer d’autres qui viendront.

@PascalA il y a une coquille dans le message d’info, c’est le lundi 7 septembre (et non jeudi).

1 J'aime

Pfff, si on peut même plus faire confiance au Shift Project et reprendre leurs publications… :roll_eyes:
C’est corrigé (ici du moins), merci

Et bien @raphaelkolm, on pourra se coordonner pour se croiser sur place :wink:
Je ne sais pas si il y a une manière par exemple de créer un canal dédié à cette conf sur Slack pour qu’on coordonne les Shifters mais je donnerai mes infos de localisation etc en live au cas où.

Si d’autres shifters y vont, on se coordonnera :wink:

Bonsoir,
Je me suis inscrit également au salon.

Au plaisir de se voir là-bas!

1 J'aime

@raphaelkolm je suis là-bas d’ici 15 min.
Au plaisir de s’y rencontrer.

Bonjour à tous , je suis allée à la conf / ja voir que j’ai été un peu déçue en fait
Mis à part m hamza qui a proposé de la lecture / il n’y avait pas vraiment de débats ni d’infos …

Pour faire une résumé point par point :

  • Ce que j’ai appris : être humble et franc sur la réponse à cette question pose problème puisque la réponse est : rien.
  • Ce que je veux creuser : pareil qu’avant, y a tellement matière et tellement de chose à apprendre pour un béotien de la physique et autres disciplines scientifiques comme moi que je ne suis qu’un immense abîme sans fond
  • Mes impressions :
    - Ils n’ont pas compris la problématique et donc « répondent » à côté
    (« Ils » qualifiant les « présents » (donc les intervenants des conférences, ateliers et stands) )

1) Qui était présent ?

  • De grandes entreprises (Veolia, Orange, La poste, Engie etc.)
  • Du secteur public
  • Des TPE/PME

2) Pourquoi étaient ils présent ?

  • Les grandes entreprises : pour leur image de marque en affichant leur présence et implication, si je puis dire, sur un thème sur lequel leurs clients sont soucieux et orienteront partiellement leur choix budgétaire

  • Secteur public (je pense là notamment aux collectivités locales, communes etc.) : Image également, et là ca peut concerner l’image que veut se donner un élu pour son électorat potentiel ou bien un mec qui fait parti de tel département/région…et qui s’est fait envoyer, avec un plaisir manifeste, pour l’image de ce qu’il représente.

  • TPE/PME : Pour se faire connaitre donc pour le business. Souvent des petites entreprises avec un nouveau concept innovant « répondant » aux problématiques environnementales. Donc un mec qui vous alpague pour vous présenter son concept.

Pour illustrer ça : lors de la conférence « Sobriété, solidarite, prospérité : pour un nouveau deal européen » j’ai posé la question (un journaliste posait les questions qu’il voulait et que les spectateurs écrivaient sur une plateforme dédiée, du coup faillait faire court et sensationnel en essayant de pas trop perdre de substance…j’ai fait ce que j’ai pu) à Monsieur Antoine Frérot (PDG de Veolia) deuxpointsouvrezlesguillemets, quelque chose comme :« Quelle est la stratégie de Veolia face à une inévitable décroissance du PIB et un dérèglement climatique ? »

Il a commencé sa réponse par : "je ne suis pas d’accord avec la décroissance"
bon…c’est vrai que c’est assez commode pour pouvoir justifier : « business as usual »

Les interventions étaient donc des énoncés de grands concepts qui, à force de grandir, ont perdu toute leur substance. Le grand absent des interventions étant le « comment ? ».

On se perdait donc dans des :

  • « Dématérialisation au service d’une sobriété énergétique »
  • « Concept d’entreprise à mission pour une synergie économique et écologique…où sont les contrats s’il vous plaît ? »
  • « Croissance verte »
  • « Objectif 0 carbone grâce au web 666pointzéro »
  • Responsabilité Sociétal de l’Entreprise, Responsabilité Sociétale de la Marque…
  • « Ecologie non punitive »
  • « Regardez l’arbre que j’ai planté !..qui cache la forêt »
  • « Numérique au service de l’humain »
  • « green (big) deal »

Pour vous donner une seconde image : Les gens présents et assis aux conférences étaient des professionnels (dont soit dit en passant une partie bossait sur leur PC pendant les confs) pour un grand nombre. Donc à la fin des conférences ils couraient vers les intervenants qu’ils avaient ciblés afin de leur proposer un partenariat.
Du reste j’étais un peu dans le même cas car j’avais pris des CVs pour en donner aux entreprises qui m’intéressaient (pas folle la guêpe…) et c’est là qu’on voyait les patrons ou représentants des grosses boîtes partir en backstage à la fin pour pas se faire alpaguer. Dommage pour mon futur job.

Point important également: je pense qu’à peu près tous n’en savaient pas plus sur les enjeux que ce q’en publie Le Monde.

Je prends ici un ton presque démago-populiste que je déteste mais ca soulage et c’est plus marrant.

Bref tout une dissertation pour dire la même chose qu’Emma :« Dommage » !
Mais sinon il faisait beau !

2 J'aimes

De mon côté je suis arrivé trop tard pour avoir une place à la conférence du Shift. A la lecture de ce récap très complet de @Guillaume94 je ne regrette pas trop :sweat_smile:

@raphaelkolm
Concernant la table ronde :« Sobriété numérique : un enjeu énergétique et sanitaire ? » animé par Maxime Efoui-Hess, Chef de Projet au Shift Project on est malheureusement resté également dans le superficiel des grandes idées et beaucoup concept. D’aucun dirait des grands sentiments et des petites intentions.

Je m’attendais à quelque chose de consistant, du fond et pas que de la forme, venant du Shift puis de quelqu’un qui doit connaitre son sujet car en lisant sa bio :

" […] Ingénieur spécialiste du climat […] diplômé du parcours Energie, Transport, Environnement de l’ISAE-SUPAÉRO […] co-auteur […] du rapport « Lean ICT – Pour une sobriété numérique » (The Shift Project 2018), et auteur principal du rapport « Climat : l’insoutenable usage de la vidéo – Un cas pratique pour la sobriété numérique ».

Mais on s’est arrêté sur du :

  • « la numérisation est en marche… »
  • « la sécurité de nos données est un enjeu… »
  • « l’omniprésence des techno numériques est un frein social…mais doit se transformer en une chance »
  • accélère nos usage
  • société de l’instantané…

Les 2 seuls chiffres cités étant :

  • « le numérique représente 4% de nos GES avec une progression de 8% par an »
    (ça pour ceux qui ont écouté JMJ c’est déjà dans la matière grise)
  • « nous regardons en moyenne notre smartphone 20 à 50 fois par jour. »
    (c’est l’ordre d’idée de pas mal d’études voire plus)

En tout cas ça attirait du monde parce que la salle était plus que pleine et une queue telle pour entrer que si on y était pas 10min au moins en avance, on restait sur le pas de la porte. petite pensée pour @raphaelkolm

Merci beaucoup @Guillaume94 pour ce compte-rendu!
En gros, on pourrait résumer ce salon par « Greenwashing » si j’ai bien compris ?

Ahah ! En effet, c’est un bon compte-rendu de mon compte-rendu :smiley: !

Malgré cela je tiens à souligner ma reconnaissance envers les shifter de m’avoir transmis l’opportunité d’y assister :slight_smile:.